Un nouveau numéro 2 à la tête de l’opération EUNAVFOR Med

Un nouveau numéro 2 à la tête de l’opération EUNAVFOR Med

Les contre-amiraux Lefebvre et Boidevezi au siège de l'opération Sophia à Rome lors du passage de relais (Crédit : EUNAVFOR Med)

(B2) Le contre-amiral français Gilles Boidevezi a pris le relais de son compatriote, le contre-amiral Luc-Marie Lefebvre, comme numéro 2 commandant l'opération européenne de lutte contre les trafics en Méditerranée (EUNAVFOR MED / opération Sophia). Un passage de relais qui a eu lieu au siège de l'opération EUNAVFOR MED (OHQ) à Rome vendredi (30 juin).

Pour le contre-amiral Lefebvre, « les récentes saisies opérées prouve que l'Opération Sophia est une force maritime patrouillant en mer, pleinement capable de perturber le business model des passeurs. C'est une grande réussite pour la PSDC et l'Europe dans son approche générale face aux migrations en Méditerranée. Compte tenu de la situation stratégique en Libye, nous devons rester prêts à nous adapter à de possibles changements de donne. »

Le contre-amiral Boidevezi a été chef de l'état-major des opérations de la marine et adjoint opérations du préfet maritime commandant la zone maritime de la Méditerranée, où il pu suivre les débuts de l'opération Sophia. Un expérience utile dans ses nouvelles fonctions européennes. Ancien élève de l'école navale, il a été directeur de l'école d'applications des jeunes officiers à bord du porte-hélicoptères Jeanne d'Arc (2002-2004). Il commandé notamment le Nivôse (F-732) en 2004-2005, une frégate de la classe Floréal, et le Jean-Bart (D-615), une frégate antiaérienne de type F 70, en 2008-2009.

Présent depuis presque six mois au siège de l'opération (depuis le 18 janvier), le contre-amiral Lefebvre retourne dans sa base d'origine, la Force d'action navale française, à Toulon, en attendant une autre nomination.

(NGV)