Iran – Syrie : renforcement des sanctions à l’étude (Maj)

(B2) Les experts "relations extérieures" de l'Union européenne se réunissent jeudi (5 janvier) pour examiner une décision permettant le renforcement des sanctions contre l'Iran - embargo pétrolier à l'étude - et contre la Syrie. Si un accord de principe a été obtenu pour établir un embargo pétrolier sur l'Iran, "nombre de détails restent à régler. Il faut savoir à partir de quel moment cela est applicable, si cela concerne tous les contrats ou seulement les nouveaux, définir une clause de révision..." a expliqué un officiel européen à B2. "le diable se cache dans les détails".

Les conditions italiennes. Plusieurs pays européens dépendent en effet du pétrole iranien pour leur approvisionnement, notamment l'Italie. Le premier ministre italien, Mario Monti, a ainsi précisé dans une interview au Figaro son soutien à cette mesure "à condition qu'il reste graduel et qu'en soient exclues les livraisons qui servent à rembourser le milliard d'euros de dettes que l'Iran a contracté envers notre compagnie nationale ENI". Il faut aussi prévoir une solution de remplacement. L'Arabie saoudite serait prête à prendre le relais, selon des sources européennes.

(Maj 5 janvier 14h)

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.