Des militaires néerlandais au Mali ?

(BRUXELLES2) Les militaires néerlandais pourraient partir vers le Mali. Une mission interministérielle (militaires, agents des Affaires étrangères, de la Justice et de l'Intérieur) était à Bamako et dans plusieurs villes du pays début septembre pour « recueillir des informations » dans l'hypothèse d’envoi de militaires au Mali pour la mission de l'ONU (Minusma). Il s'agit de savoir « comment le pays peut contribuer et quelles en sont les conséquences », précise-t-on au ministère de la Défense. Mais avant tout envoi, la Seconde chambre devra se prononcer.

Deux options sont envisagées, révèle de son côté le quotidien Volkskrant : soit l’envoi d’une unité héliportée "Medevac" de 60 hommes ; soit l'envoi d'unités de renseignement entre 60 et 90 hommes. La présence du néerlandais Bert Koenders comme chef de la Minusma et représentant spécial de l'ONU au Mali explique en partie cette volonté affichée tout comme la possible candidature au Conseil de sécurité de l'ONU vers 2017 ou 2018, selon nos confrères néerlandais.

La volonté d’accroître la présence des Pays-Bas à l'extérieur et trouver des théâtres d'opération extérieurs pour les militaires néerlandais, après le retrait d'Afghanistan (Kunduz), justifie aussi cet engagement. NB : Une préoccupation non avouée par plusieurs pays européens mais ressentie précisément : que faire après l'Afghanistan ?

A noter que l'ambassade des Pays-Bas à Bamako a augmenté son périmètre d'action depuis le 1er juin et la fermeture de l'ambassade à Ouagadougou. Elle couvre ainsi le Niger et le Burkina-Faso. L'ambassade de Belgique délivrant les visas de court séjour dans ce pays.

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.