Un général espagnol va prendre la tête d’EUTM RCA

Un général espagnol va prendre la tête d’EUTM RCA

(B2 - exclusif) Le général (deux étoiles) espagnol Fernando García Blázquez prendra le commandement de la mission européenne de formation des forces armées centrafricaines (EUTM RCA), le 24 juillet prochain, selon nos informations, relayant ainsi le général belge Herman Ruys. Un commandement qu'il assumera pendant six mois, en tant que numéro 3 de l'Eurocorps (chef d'état-major).

Troisième rotation pour l'Eurocorps

Avec 66 personnels (sur les 170 constituant la mission), les militaires belges, français, espagnols et roumain (l'officier de liaison présent à Strasbourg) de l'Eurocorps formeront le noyau de l’état-major de la mission. C'est la troisième fois que l'Eurocorps assumera le commandement de la mission européenne de formation des forces armées centrafricaine (EUTM RCA). Une fois n'est pas coutume. Le général García Blázquez (avec qui B2 s'est entretenu), parle un très bon français ainsi que l'anglais.

Un pilote d'hélicoptère diplômé de l'état-major 

Né en 1962, Fernando entre dans l'académie militaire espagnole en 1979. En 1984, il devient lieutenant d'artillerie et est envoyé au 12ème groupe d'artillerie automoteur (M109). En 1986, il devient pilote d'hélicoptère. Affecté aux Canaries, il pilote des hélicoptères Bell UH-1 Iroquois (Huey) ou Bölkow Bo 105, au sein du 4ème bataillon d'hélicoptères de manœuvre (BHELMA) aux Canaries. Après un passage à Madrid, en 1988, à l'état-major de l'aviation militaire, il continue sa formation, en maintenance d'hélicoptères, devient pilote instructeur et pilote test, et prend en 1991 la tête du bataillon d'hélicoptères de manœuvre (BHELMA) de La Rioja, pour cinq ans. Fernando García Blazquez continue de piloter, en cumulant les heures de vol de montagne et vols de nuit. En 1997, diplômé comme officier d'état major, il devient commandant et nommé chef d'état-major (COS) du transport, au sein de la direction du commandement logistique de l'armée, à Madrid.

Forte expérience internationale : Vérone, Bosnie-Herzégovine, Strasbourg...

L'Espagnol possède une expérience internationale principalement orientée vers l'OTAN. En 2000, il est déployé au sein du QG de l'opération française Salamandre déployée en Bosnie-Herzégovine et dont le QG est situé sur la base aérienne de Mostar-Ortiješ. Il a également été déployé, entre 2002 et 2004 à Vérone, au sein du Joint Command South de l'OTAN. Il enchaine avec un premier poste à Strasbourg, au sein de l'Eurocorps, en charge de la planification des exercices. Un poste qu'il quitte dès 2005 pour rejoindre l'état-major des armées, à Madrid, où il assume le poste de directeur espagnol du Multinational Experiment 5 (1). 

... et l'Afghanistan

En septembre 2007, il prend le commandement du 3e bataillon d'hélicoptères d'exercice à Logroño (Espagne). C'est avec ce titre qu'il est déployé à Herat (Afghanistan) comme commandant du groupe d'hélicoptère de l'armée espagnole (Aspuhel XVII). Il comptabilise lui-même plus de 200 heures de vol en la zone de combat. Il y retourne en 2013, comme chef de l'état-major général du commandement régional de l'ouest de la FIAS. Ses deux principales tâches étant alors d'encadrer les élections présidentielles afghanes et d'organiser le relais entre la FIAS et la mission Resolute Support.

Chef de forces aéromobiles espagnoles (FAMET)

En 2014, il est placé à la tête du programme hélicoptère NH90 Caiman et prend la tête des forces aéromobiles de l'armée de terre (FAMET) en juin 2015, dont la base principale est située dans une banlieue de Madrid, à Colmenar Viejo. Marié, il est père de deux garçons... dont un pilote d'hélicoptère.

(Leonor Hubaut)

Télécharger son CV

(1) Un programme multinational MNE 5 visant à combler les lacunes capacitaires et d'élargir la gestion pré-crise et de crise en faisant participer des organisations militaires et non militaires, gouvernementales et non gouvernementales ainsi que privées.

Lire aussi :