L’Italie, pays fondateur et frondeur ? (Giuseppe Conte)

(B2, à Strasbourg) Le président du Conseil italien, Giuseppe Conte était venu appeler à un “nouvel élan” pour l’avenir de l’Europe, à un dialogue renouvelé avec la Russie et la Chine. Passé son discours, le débat avec les parlementaires européens s’est très vite focalisé sur le traitement de la question migratoire

Carnet (13.02.2019). Confidentiels (Sommet européen, informations classifiées PE). PESC (UE-Cambodge retrait, UE-Maroc pêche). Défense (Intelligence artificielle PE, Hub cyber Otan , Autriche armée européenne, Pays-Bas radars, Pologne artillerie, Naval group et Australie). Diplomatie (Sommet UE-Turquie, Syrie débat PE, Traité INF, Enfants soldats journée). Sécurité (Directive Gaz Nord Stream, Frontex PE, Sea Watch inspection). Pouvoirs (Affaire Selmayr suite, Procès catalans, Timmermans). A lire

(B2) Parus récemment : Le nouveau mécanisme de protection civile (RescUE) adopté par le Parlement européen Défense : les États, les industries doivent coopérer. Question de coût et d’autonomie (Jyrki Katainen) Les relations entre l’Union européenne et la Chine : enthousiasme ou méfiance ? La mission EUCAP Sahel Mali prolongée.

Le nouveau mécanisme de protection civile (RescUE) adopté par le Parlement européen

(B2 à Strasbourg) Le nouveau programme européen destiné à renforcer les capacités de réaction aux catastrophes naturelles — feux de forêts, inondations… — dans les États membres, a été adopté mardi (12 février) par le Parlement européen, réuni en plénière à Strasbourg à une très large majorité : 620 voix

Timan Erdimi, président de l'UFR, sur une photographie non datée diffusée par son organisation. Il est lui-même le neveu et l'ancien directeur de cabinet du président Idriss Déby Itno. (©DR/UFR)

Intervention française au Tchad : pour consolider Déby… ou stabiliser le sud libyen ?

(B2) La semaine dernière, un groupe de rebelles tchadiens en provenance de Libye tentait de pénétrer en force dans son pays. A la demande du gouvernement tchadien, l’aviation française disperse les combattants. Si N’Djaména se félicite, l’interventionnisme de Paris suscite des questions. Est-ce un soutien sans failles à Idriss Déby Itno