Recherche. 4,7 millions d’euros pour un réseau de think-tanks sur la non-prolifération et le désarmement

(B2) L’Union européenne veut continuer à soutenir l’organisation de séminaires et rencontres, ainsi que la recherche sur la non-prolifération et le désarmement. Au total plus d’une centaine de think-tanks sont concernés. Activité coordonnée par un consortium de six organisations. La décision a été approuvée en point A (sans débat) par

Armes chimiques : les agents toxiques de plus en plus petits, la menace toujours aussi grande

(B2) La destruction des stocks d’armes chimiques est en bonne voie. Mais tout reste à faire pour le reste alerte le directeur de l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques (OIAC) Fernando Arias Gonzalez, le directeur de l’OIAC (OPCW en anglais) était entendu par la sous-commission SEDE (sécurité et défense) du Parlement européen,

Du TNP au TIAN, les traités pour le désarmement nucléaire sous la loupe

(B2) Le modèle international de non-prolifération nucléaire est remis en cause. La dénonciation en 2020 du FNI et l’interrogation sur New Start en témoignent. L’arrivée d’un petit nouveau, le TIAN, en 2021 suffira-t-il à compenser ? Le plus récent : le traité sur l’interdiction des armes nucléaires (TIAN ou TPNW)

Europe et Chine vont coopérer à un programme de désarmement en Afrique

(B2 – exclusif) L’Union européenne et Chine vont coopérer à un programme visant à lutter contre le détournement d’armes et de munitions en Afrique. Les ambassadeurs de l’UE (Coreper 2) ont approuvé mardi (16 juillet) ce programme doté d’un montant d’un peu moins d’un million d’euros Le projet aurait dû

Les États-Unis annoncent leur retrait du Traité sur le commerce des armes. Les Européens sont désolés

(B2) L’intention du gouvernement américain de se retirer du Traité sur le commerce des armes n’est pas vraiment appréciée par l’Union européenne. Un effet contre-productif Cela « ne contribuerait pas aux efforts en cours pour encourager la transparence du commerce international des armes, pour prévenir le trafic illicite et pour lutter

Plenary session - Votes followed by explanations of votes

Traité INF. Le Parlement européen veut sauvegarder le traité

(B2, à Strasbourg) Le Parlement européen demande à la Haute représentante d’utiliser les six mois qui restent d’ici août 2019 – la date butoir du retrait américain – pour sauvegarder le traité. Il l’invite également à « ouvrir des négociations en vue d’un traité multilatéral pour la catégorie de missiles en

Salle pendant la réunion (Crédit : OTAN)

Traité sur les forces nucléaires à portée intermédiaire (INF). L’OTAN réfléchit à un plan B (V2)

(B2) Le bras de fer entre la Russie et les États-Unis, avec l’OTAN comme intermédiaire, pourrait se muscler sérieusement. Réunis à Bruxelles, les ministres de la défense de l’Alliance ont eu un premier débat sur l’après traité INF, sur les forces nucléaires à portée intermédiaire. Aucune option n’est exclue : ni

(crédit : Département de défense US)

Le retrait américain du traité inquiète. L’Europe ne veut pas redevenir un champ de bataille

(B2) Le retrait des États-Unis du traité sur les forces nucléaires de portée intermédiaire (FNI ou INF), entériné ce vendredi 1er février (1), a été au cœur des préoccupations des ministres européens réunis ces deux derniers jours à Bucarest. Craignant un retour au passé, les Européens appellent les deux parties

Le soutien européen à l’UNODA pour la promotion de la convention sur les armes biologiques reconduit

(B2) Le soutien européen au bon fonctionnement de la Convention sur les armes biologiques ou à toxines (CABT ou BTWC) va continuer Ce point a été approuvé, sans débat, lors de la dernière réunion des ministres des Affaires étrangères lundi (21 janvier). Le texte de la décision est paru au Journal

Deux projets d’aide au désarmement en Amérique Latine et à l’ONU soutenus par l’UE

(B2) L’Union européenne a approuvé deux programmes visant à encourager certaines actions de lutte contre les armes à feux. Ces décisions ont été adoptées sans débat (en point A) au Conseil des ministres de l’Agriculture lundi (17 décembre). Elles s’inscrivent dans la stratégie de l’UE contre les armes à feu

Mike Pompeo lors de sa conférence de presse à l'OTAN (crédit : OTAN)

Les Etats-Unis donnent 60 jours à la Russie pour respecter le traité INF

(B2) Mike Pompeo a annoncé, mardi (4 décembre) au siège de l’OTAN à Bruxelles, que les Etats-Unis donnent 60 jours à la Russie pour se conformer au traité INF. A défaut, ils ne se considéreront plus liés par les obligations découlant de ce traité.  Les alliés ont affiché leur soutien

(crédit : SatCen)

L’Europe va continuer à fournir à l’OIAC son analyse satellitaire

(B2) Les ministres de l’UE devraient décider la reconduction du soutien à l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques (OIAC) pour lui fournir des images et des analyses du Centre satellitaire. Une décision qui répond à une demande de l’OIAC. En octobre dernier, le secrétariat de l’organisation a officiellement sollicité l’Union

(source : Parlement européen / sélection B2)

Les 28 vont financer un projet de lutte contre la prolifération d’armes légères de la Ligue arabe

(B2) Les ministres des affaires étrangères devaient donner leur accord, lundi (19 novembre), à un soutien financier sur un projet de deux ans en faveur de la lutte contre le commerce illicite et la prolifération des armes légères et de petit calibre dans les États membres de la Ligue des

Nombre d’Etats européens auront du mal à se confronter avec une réalité post-INF (Ilaria Parisi)

(B2) Quand Donald Trump annonce sa volonté de retirer les USA du Traité sur les forces nucléaires à portée intermédiaire (ING), il estime qu’il ne peut plus protéger son pays puisque les Russes ne le respectent plus. Du côté de Moscou, on accuse Washington de nuire à la sécurité collective.

L’UE poursuit sa stratégie de lutte contre la prolifération d’armes dans les Balkans (V2)

(B2) Le Conseil “Affaires étrangères”  devrait adopter le 19 novembre prochain une décision afin d’aider à lutter contre la prolifération d’armes dans les Balkans. Il s’agit de mettre en œuvre la « feuille de route régionale pour une solution durable à la possession illégale, au mauvais usage et au trafic

Des inspecteurs soviétiques (et leurs escortes américaines) inspectent plusieurs missiles Pershing II démantelés, le 14 janvier 1989 (Crédit : US Defence)

Retrait américain du traité INF : l’UE appelle à la raison, l’OTAN tance les Russes

(B2) Voulant croire que l’annonce par le président américain Donald Trump (*) de retrait du traité sur les forces nucléaires à portée intermédiaire (INF **) n’est pas encore définitive, l’Union européenne s’adresse aux deux ‘belligérants’. L’OTAN est plus directe, pointant le double jeu russe. Une réunion des ambassadeurs de l’Alliance

Exercice de formation sur l'intervention d'urgence en cas d'incident chimique tenu à Dhaka, Bangladesh (Crédit : OIAC)

L’UE veut réformer l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques

(B2) Hasard du calendrier, alors que l’utilisation d’armes chimiques en Syrie agite la communauté internationale, les ’28’ ont renouvelé, ce lundi 16 avril, leur soutien à une « interdiction totale et l’élimination des armes chimiques dans le monde ». Pour une action plus efficace, ils veulent renforcer l’Organisation pour l’interdiction

Le soutien à l’OIAC approuvé pour vérifier le désarmement chimique en Syrie

(B2) Les ministres des Affaires étrangères de l’UE ont décidé, le 12 décembre, d’apporter à l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques (OIAC) un double soutien financier. Décisions adoptées en point A, sans débat. D’une part, un budget de 3,035 millions d’euros est débloqué (sur 20 mois) dans le cadre du