Ce qui fait gagner : l’intelligence, l’initiative, la logistique… et la force morale (Gén. Jean-Philippe Leroux)

(B2 en Norvège) Prévu de longue date, l’exercice d’entraînement interalliés Cold Response prend une dimension particulière dans le contexte de guerre en Ukraine. En cas de déclenchement de la NRF, la brigade franco-allemande serait la première à être déployée. Son chef, le général Jean-Philippe Leroux, explique les tenants et aboutissants. 

Guerre en Ukraine. L’OTAN se limitera à défendre ses États membres. Pas de no fly zone. Mais des avions ?

(B2) Réunis de façon exceptionnelle vendredi (4 mars), en présentiel, les ministres des Affaires étrangères de l’Alliance ont jugé utile de se tenir à l’écart du conflit en cours en Ukraine. Un soutien politique, des livraisons d’armes : oui. La zone d’exclusion aérienne demandée par Kiev : non. La réunion

Une nouvelle présence avancée de l’OTAN dans quatre pays de l’Est européen. Détails (v2)

(B2) L’OTAN veut montrer ses muscles face à la montée en puissance russe aux frontières de l’Ukraine. Les Alliés veulent affirmer leur présence sur la frontière Est de l’Alliance, en développant une présence renforcée light. Un nouveau concept destiné surtout à rassurer Roumanie et Bulgarie. Hongrie et Slovaquie sont potentiellement

Quel rôle pour les Alliés en Afghanistan ? Ça cogite à l’Alliance…

(B2) Les Alliés débutent une sérieuse réflexion sur les leçons à tirer de leur retrait d’Afghanistan. La réunion des ministres de la Défense de l’Alliance jeudi (21 octobre) donne le ton de la discussion : plusieurs pistes d’engagement sont possibles Retour d’expérience engagé « Il est important que nous réfléchissions

Afghanistan. Les ministres des Affaires étrangères de l’OTAN inquiets, supplient les USA de rester plus longtemps

(B2) Réunis par vidéo conférence, vendredi (20 août), pour discuter des derniers développements en Afghanistan, les Alliés ont surtout parlé de l’évacuation nécessaire des Afghans qui ont coopéré avec eux. Les USA ont refusé net de prolonger leur présence après le 31 août. Alors qu’au niveau de l’Union européenne, les ministres

L’OTAN promet de ne pas abandonner l’Afghanistan. La formation et le soutien continuent

(B2) Les Alliés se retirent d’Afghanistan. Mais le soutien à leur partenaire de longue date ne s’arrêtera pas. Après les réunions des ministres de la Défense et des Affaires étrangères, mardi (1er juin), le secrétaire général de l’Alliance esquisse les grandes lignes de l’après ‘Resolute Support’ Une présence civile maintenue

La mission de l’OTAN renforcée en Iraq passera à 4100 hommes à terme (v2)

(B2) Les ministres de la défense de l’Alliance atlantique ont approuvé le 18 février un nouveau plan d’opération pour la mission de formation en Iraq Suite à la réunion ministérielle d’octobre (avec l’approbation d’une NID (NAC Initiating Directive), la réunion devait avaliser une nouvelle étape, vers un reformatage de la

Retrait rapide d’Afghanistan et d’Iraq. Donald Trump sème le trouble à l’OTAN. Une dernière fois (v2)

(B2) Si Donald Trump a été battu aux élections, il entend pourtant profiter de ses derniers instants de pouvoir pour accélérer le mouvement de retrait des troupes US déployées à l’étranger. Un exercice critiqué en interne et dangereux pour les alliés Un retrait rapide décidé par le président Le commandant

Vers une mission élargie de l’Alliance en Iraq. La planification lancée

(B2) Les ministres de la Défense de l’OTAN doivent approuver vendredi (23.10) une NID (NAC Initiating Directive). La directive initiale qui lance formellement la planification pour une nouvelle mission en Iraq Cette décision, établie sur la base d’options présentées par les autorités militaires de l’Alliance, suit un mandat donné lors