N°86. L’Europe face à la crise du Liban après l’explosion du 4 août 2020. De l’aide aux sanctions (v2)

(B2) Depuis l’explosion dans le port de Beyrouth, le Liban s’enfonce un peu plus dans la crise économique, politique et même humanitaire. Étonnant pour un des pays du Moyen-Orient le plus résilient aux crises, longtemps resté un oasis de pays

Liban : la nuit du 4 août pour les dirigeants libanais. L’UE promet des sanctions d’ici la fin du mois

(B2) Les ministres des Affaires étrangères se sont mis d’accord, lundi (12 juillet), pour mettre en place un cadre de sanctions visant les dirigeants libanais. Avant la date symbolique du 4 août, jour anniversaire de l’explosion à Beyrouth. Objectif :

Le pronostic vital est engagé pour le Liban. Il faut agir, et vite (Gwendal Rouillard)

(B2) La question du Liban devrait se retrouver, encore une fois, sur la table des ministres des Affaires étrangères, ce lundi (12 juillet), mais uniquement sous forme d’un point d’affaires courantes. La situation dans le pays est cependant critique Coauteur

Israël-Palestine. Marre de payer pour reconstruire. Il faut engager

(B2, à Lisbonne) Le Haut représentant de l’Union européenne, Josep Borrell, n’a pas caché son agacement lors du Gymnich, la réunion informelle des ministres des Affaires étrangères, face au manque de progrès du processus de paix entre Israël et Palestine

Les ministres tentent d’avoir un message uni sur le conflit entre Israël et Palestine. Huit principes édictés à 26. Un État s’oppose

(B2) Une vidéoconférence informelle extraordinaire des ministres des Affaires étrangères a été organisée mardi (18 mai) pour discuter des récents développements au Proche-Orient Le sujet du processus de paix au Moyen-Orient n’avait plus vraiment été traité depuis des mois par

Conflit entre Israël et Palestiniens. Le Parlement européen unanime pour demander la fin des violences

(B2) Sans surprise, les eurodéputés appellent à l’arrêt des violences qui ensanglantent Gaza, Jérusalem Est et Israël depuis une semaine. Les avis sont en revanche plus contrastés sur les responsabilités. Et sur le rôle que peut ou doit  jouer l’Union européenne

Les Européens appellent au calme à Jérusalem et demandent aux Palestiniens d’organiser des élections

(B2) La récente vague de violences à Jérusalem inquiète « profondément » les Européens. Avec plus de 300 blessés lors d’affrontements entre palestiniens et police israélienne autour et dans le Mont du temple à Jérusalem ce lundi (10 mai), le Haut

L’aide au Liban en stand-by faute de progrès en interne disent les 27 (conclusions)

(B2) Les ministres des Affaires étrangères l’ont exprimé ce lundi (07.12), par écrit. Ils sont inquiets face à la grave crise financière, économique, sociale et politique qui touche le Liban. Les blocages sont nombreux et doivent être résolus martèlent-ils La

Entre Palestiniens et Européens, une certaine convergence de vues. Mais aussi des messages à entendre

(B2) Le ministre palestinien des Affaires étrangères Riyad al-Maliki était venu parler processus de paix et colonisation des territoires occupés. Les Européens lui ont répondu élections et réconciliation intra-palestinienne Ce n’est pas la récente actualité qui a motivé l’invitation du

Comment les accords d’Abraham changent la donne sécuritaire au Moyen-Orient (Lahav Harkov)

(B2) Les accords conclus avec les Émirats arabes unis et Bahreïn actent la normalisation des relations de l’État hébreu avec ses voisins arabes. Ils scellent un véritable front contre l’Iran. Un vrai tournant selon Lahav Harkov. Voir le Moyen-Orient au

La Palestine à l’agenda des ministres des Affaires étrangères (19 novembre 2020) (v2)

(B2) Le ministre palestinien des affaires étrangères Riyad al-Maliki est l’invité d’honneur de la réunion des ministres des Affaires étrangères de l’UE jeudi (19.11) pour parler processus de paix, accords d’Abraham et colonisation des territoires occupés Les ministres débattront aussi

Une Bulgare, novice tout terrain, va prendre la tête d’EUPOL Copps

(B2 – exclusif) La mission de soutien à la police palestinienne (EUPOL Copps) n’a plus de chef depuis fin septembre. Ce vide devrait être comblé d’ici peu. Le profil de la personnalité choisie, Nataliya Apostolova, étonne Le départ du Finlandais

Le processus d’annexion de la Cisjordanie suspendu en échange d’un accord avec les Émirats arabes unis

(B2) Israël et les Émirats arabes unis se sont mis d’accord le 13 août sur un projet d’accord pour la normalisation de leur relations. Une bonne chose pour la région, s’enthousiasme l’Union européenne L’Union européenne « se félicite » de l’annonce d’une normalisation

La communauté internationale mobilise 250 millions pour le Liban, sous conditions

(B2) Le Liban n’est pas seul. C’est le message qu’ont voulu exprimer la trentaine de pays et organisations internationales réunis dimanche (9 août), par visioconférence. 250 millions d’euros ont été promis pour aider Beyrouth à faire face aux suites de

Israël-Palestine. Des documents d’options sur la table en cas d’annexion (Susanna Terstal)

(B2) Alors qu’une annexion des territoires palestiniens se profile, Susanna Terstal, la représentante spéciale de l’Union européenne pour le processus de paix au Proche-Orient se veut rassurante sur le rôle qu’aura l’Union européenne le moment venu La RSUE est en poste depuis l’été 2018. Elle

Josep Borrell, Haut représentant de l'Union européenne (Crédit : Conseil de l'UE)

Israël ne doit pas jouer avec le droit international prévient Josep Borrell

(B2) L’Union européenne demande à Israël par la voix de son Haut représentant pour les Affaires étrangères, Josep Borrell, de ne pas mettre ses projets d’annexion des territoires palestiniens à exécution. Le message est direct. Mais il n’est pas tout

L’annexion d’une partie de la Cisjordanie par Israël est illégale. Comme celle de la Crimée (Jean Asselborn)

(B2) Pour le ministre luxembourgeois des Affaires étrangères, Jean Asselborn, interrogé par B2, il y a, malgré les apparences, un fort consensus entre Européens pour dire clairement ‘Non’ à l’annexion d’une partie de la Cisjordanie par Israël Plusieurs responsables israéliens