(crédit : EUNAVFOR Med / Sophia)

Le suivi des garde-côtes libyens soumis à une hypothèque financière. Le mandat de Sophia élargi

(B2) Le monitoring des garde-côtes par l’opération EUNAVFOR Med / Sophia reste encore assez aléatoire. Les 28 envisagent de baser directement à Tripoli quelques officiers de liaison chargés de cette fonction. Mais pour lâcher les quelques dizaines de milliers d’euros