Quatre Européens présents dans la task-force Takuba, dans la zone des trois frontières. QG, implantation, nombre, logistique…

(B2 – exclusif) La task-force Takuba se prépare. Moins vite que prévu ou espéré à l’origine. Seuls quatre pays ont répondu positivement, aujourd’hui, pour former cette force. Des questions politiques, logistiques se posent encore Le nombre de pays européens ayant

Au Riksdag suédois, une commission couverte par le secret est consultée sur les licences importantes. Elle est composée de trois députés de la majorité et d'un de chaque autre groupe représenté au Parlement. (Wikipedia)

Exportations d’armes : des parlements assez impuissants

(B2) L’exportation d’armes est une responsabilité de l’exécutif par excellence. En théorie, un contrôle parlementaire devrait s’exercer. Mais en la matière, les élus européens sont souvent désarmés Les différents parlements en Europe disposent de très peu de moyens pour contrôler

Les différences de contrôle parlementaire selon les pays compliquent parfois l'engagement européen, ici le carré d'honneur du camp Ucatex à Bangui, siège d'EUFOR RCA (© NGV / B2)

La décision d’envoi de forces (OPEX) : exécutif ou contrôle parlementaire

(BRUXELLES2) En Europe, les décisions d’envoi des troupes relèvent de différentes procédures constitutionnelles allant de la simple décision présidentielle (France), précédée le cas échéant d’une décision du gouvernement (Pologne) et d’une information du Parlement (Grèce, Pologne, Portugal) à la pleine