Les têtes de l’Europe demain. Qui les nomme ? Selon quelle procédure ? (V2)

(B2) Président de la Commission, président du Conseil, Haut représentant, président du Parlement, sont tous nommés par des instances et des procédures diverses. Explications… Le système de désignation au niveau européen ne ressemble à aucun des dispositifs nationaux, de régime

Le régime des sanctions sur l’Iran et sa jurisprudence (v3)

(B2) La portée des mesures restrictives à l’égard de l’Iran qui touchent nombre de secteurs économiques comme leur nombre (près de 600 personnes et entités sur liste noire) ont conduit à une jurisprudence assez nourrie devant les tribunaux européens (Tribunal

Le mécanisme d’alerte sur le respect de l’Etat de droit (Fiche)

(B2) La Commission européenne a défini une nouvelle procédure, d’alerte, en cas de « menaces systémiques » pesant sur l’état de droit dans un des Etats membres. Procédure codifiée dans une communication publiée en mars 2014 et destinée à combler

La clause d’assistance ou de défense mutuelle. Origine, modalités, utilité, limites (fiche)

(B2) Issue du Traité de l’UEO, la clause d’assistance ou de défense mutuelle prévue à l’article 42.7 du Traite de l’UE est historiquement la première clause de ce type dans l’histoire moderne de l’Europe. Elle dérive, en effet, directement de

Le processus de décision en matière de politique étrangère (fiche)

(BRUXELLES2) En matière de politique étrangère et de sécurité commune (PESC), des règles et procédures de décision spécifiques s’appliquent par rapport à la norme habituelle en matière d’Union européenne (majorité qualifiée et codécision). Le droit d’initiative n’est pas le monopole de

Les délégations de l’UE : la voix de l’Europe à l’étranger (fiche)

(B2) C’est sans doute un des plus gros acquis introduits par le traité de Lisbonne : la transformation des anciennes délégations de la Commission en délégations de l’UE et leur intégration dans le nouveau service diplomatique européen (SEAE) créé en

12 September 2001 Special meeting of the North Atlantic Council following yesterday's terrorists attacks in the United States. Consultation prior to the meeting - seated left to right: NATO Secretary General, Lord Robertson; Ambassador Nicholas Burns, US Permanent Representative and SACEUR, General J. Ralston.

Les clauses de l’article 5 (solidarité) et de l’article 4 (alerte) de l’Otan (fiche) (v2)

(B2) Deux principes sont à la base de la défense collective mise en place par l’Organisation du Traité de l’Atlantique Nord (OTAN) D’une part, la clause de solidarité (article 5) qui prévoit que si un Allié est victime d’une attaque

24th April 1999 NATO's 50th Anniversary Summit in Washington DC. North Atlantic Council Summit Meeting in the Mellon Auditorium, Old Customs Building. General View

Les accords de Berlin Plus (fiche)

(BRUXELLES2) Les accords dits « Berlin plus » ont été finalisés le 17 décembre 2002 et définitivement conclus en mars 2003. Ils permettent à l’Union européenne d’avoir recours aux capacités et moyens de planification et de conduite des opérations de l’OTAN —

1990. L’élaboration du Traité de Maastricht. Quand l’Europe de la défense a failli naître

(BRUXELLES2) Automne 1990, la Communauté économique européenne pense à effectuer sa mue. C’est la veille d’une nouvelle conférence intergouvernementale (CIG), ou plutôt de deux. Les Conseils européens de Madrid en juin 1989, puis de Dublin en juin 1990, ont, en

L’Etat-Major militaire de l’Union européenne (EUMS) : le coeur de l’expertise militaire de l’UE

(BRUXELLES2) Etabli en 2001, l’Etat-major de l’Union européenne (EMUE/EUMS) est aujourd’hui partie intégrante du Service diplomatique (SEAE). Ses missions se sont étendues au fil du temps – pour conforter son rôle de source d’expertise militaire – sans pour autant atteindre

Les 4 leaders en discussion (crédit : Bundesregierung)

Le sommet des « Pralines » (2003) place haut l’ambition pour la défense européenne

(BRUXELLES2) Le sommet qui se tient à Bruxelles, ce (mardi) 29 avril 2003, entre 4 pays (Belgique, Allemagne, France, Luxembourg) sur la défense européenne intervient à un moment critique pour la politique étrangère européenne. Un moment délicat Alors que le

L’action PSDC menée par un groupe de nations (article 44) (Fiche)

(BRUXELLES2) Le Traité de Lisbonne a formalisé la possibilité d’une action en coalition pouvant être menée par un groupe d’Etats membres volontaires, selon des modalités qui peuvent apparaître plus souples qu’une action classique, avec tous les Etats membres. C’est d’une

Les concepts des opérations militaires et civiles de l’UE (docs)

(B2) Les principaux concepts et doctrines d’action pour les opérations militaires sont approuvés au sein du Comité militaire de l’UE ; les concepts doctrinaux pour les missions civiles sont adoptés dans les différents groupes de travail, principalement le CivCom (groupe

La clause de solidarité – article 222 (Fiche)

(BRUXELLES2) Introduite par le Traité de Lisbonne, la « clause de solidarité » est définie à l’article 222 du Traité sur le fonctionnement de l’Union européenne. Elle a été mise en oeuvre, en fait, de façon anticipée lors des attentats de Madrid

Les clauses de solidarité et de défense mutuelle dans le Traité (Fiche)

(BRUXELLES2) La solidarité entre Européens a été renforcée par le Traité de Lisbonne en 2007 avec la mise en place de deux clauses spécifiques : la clause de défense mutuelle et la clause de solidarité. Deux dispositions directement liées à

Pourquoi une Action préparatoire de recherche relative à la PSDC ? Sur quel format ?

(BRUXELLES2) Une action préparatoire concernant la recherche en matière de PSDC (politique de sécurité et défense commune) doit être mise en place à l’horizon 2017 et durera 3 ans. Objectif : « analyser le potentiel d’un programme de recherche européen

Glossaire de l’Europe de la Défense (PESC PSDC OTAN) (V2)

(B2) Pour s’y retrouver dans la jungle des signes utilisés pour l’Europe de la Défense, voici un petit glossaire. En quelques mots, découverte de quelques sigles « barbares »… NB : Ce glossaire peut être amélioré. N’hésitez pas à indiquer en commentaire

Le conseil informel des ministres des Affaires étrangères qui donne le coup d'envoi de la stratégie européenne de sécurité (crédit : présidence Grecque de l'UE)

La stratégie européenne de sécurité – 2003 mise à jour 2008

(BRUXELLES2) La stratégie européenne de sécurité (SES) a été adoptée par le Conseil européen les 12 et 13 décembre 2003. Son objectif est de définir le cadre conceptuel de la politique étrangère et de sécurité commune (PESC), et notamment de

L’IntCen (ex-Sitcen) le centre d’analyse du renseignement de l’UE. D’où vient-il ? Que fait-il ? Avec qui ? (fiche) (V2)

(B2) L’IntCen est le centre d’analyse du renseignement de l’Union européenne. Il a succédé en 2012 au SitCen, le centre de situation de l’UE dont l’origine remonte à l’UEO Une histoire ancienne : de l’UEO à l’UE, du SitCen à

Les différences de contrôle parlementaire selon les pays compliquent parfois l'engagement européen, ici le carré d'honneur du camp Ucatex à Bangui, siège d'EUFOR RCA (© NGV / B2)

La décision d’envoi de forces (OPEX) : exécutif ou contrôle parlementaire

(BRUXELLES2) En Europe, les décisions d’envoi des troupes relèvent de différentes procédures constitutionnelles allant de la simple décision présidentielle (France), précédée le cas échéant d’une décision du gouvernement (Pologne) et d’une information du Parlement (Grèce, Pologne, Portugal) à la pleine

Cinq ans après l’entrée en vigueur du Traité de Lisbonne, bilan peu glorieux pour la Défense européenne

(BRUXELLES2) Le saut qualitatif voulu par les rédacteurs de la Constitution européenne et du Traité de Lisbonne ne s’est pas produit en matière de politique européenne de sécurité et défense commune (PSDC). Cinq ans après le bilan n’est pas extrêmement