Le Conseil d’État belge suspend toute exportation d’armes vers l’Arabie saoudite. Au nom du devoir de prudence

(B2) Saisi en extrême urgence, le Conseil d’État belge a décidé lundi (9 mars) de suspendre les licences d’exportations, autorisées par la Région wallonne vers l’Arabie Saoudite en décembre 2019. Un arrêt riche, à lire attentivement Cet arrêt est intéressant

Carnet (24.06.2019). Confidentiels (COPS, Pakistan, Russie, Iran-E3). PESC (délégation au Koweit). Défense (France rigueur. Bulgarie F-16. Finlande offre SAAB. Consortium SCAF. Exportation d’armes Wallonie). Diplomatie (Soudan médiation. Moyen-Orient processus de paix. UE-UA agriculture). Voisinage (Moldavie mission). Pouvoirs (Brexit. Commission 2019 : Dombrovskis, Hahn). Nominations/Décès (Dedichen, Bornemann). A lire

(B2) Parus récemment : De la paix à la prospérité : les propositions de la Maison blanche pour la Palestine Pas de fumée blanche au sommet : pas d’accord sur le Top chef, mais consensus pour éjecter les Spitzenkandidat Les

Les licences d’exportation d’armes wallonnes vers l’Arabie Saoudite jugées illégales

(B2) Le Conseil d’Etat de Belgique a annulé vendredi (14 juin), dans cinq arrêts similaires (1), plusieurs licences d’exportation d’armes destinées à l’Arabie Saoudite Il donne ainsi satisfaction aux ONG — Ligue des droits humains et CNAPD Coordination Nationale d’Action