N°08. L’UE en première ligne contre les pirates somaliens – EUNAVFOR Atalanta (+pdf)

N°08. L’UE en première ligne contre les pirates somaliens – EUNAVFOR Atalanta (+pdf)

Logo-EUNAVFORSomalia.gif

 (BRUXELLES2) L'opération européenne de lutte contre la piraterie déployée dans l'Océan indien est une première dans l'histoire européenne. Première opération aéronavale de longue durée, première opération de police internationale, première opération où l'UE a joué un rôle de précurseur international et met en oeuvre, peu à peu tous ses moyens globaux. En couvrant régulièrement cette opération depuis ses prémices jusqu'à ses différents aboutissements, ce site est un des plus complets qui existent sur cette opération.

Pour vous y retrouver dans la masse des plus de 700 articles déjà parus, voici les principaux articles. Des arcanes diplomatiques du montage de l'opération (pas facile) à la traduction en justice des pirates arrêtés devant les différentes justices, en passant par le modus operandi des pirates (qui s'adapte), l'action des navires et des avions engagés dans l'opération, et des premiers bilans dressés au plus près des acteurs de l'opération, il y en a pour tous les goûts. Des commentaires, des analyses, des interviews, des reportages... et même un ou deux coups de gueule (parfois !).

Analyses

Reportage - l'opération Atalanta, coté Seychelles (octobre 2009)

A peine 24 heures dans l'archipel, la halte devait être rapide dans la foulée d'une visite d'Hervé Morin aux autorités des Seychelles. Et il fallait faire vite pour voir tout ce que je voulais voir, en marge du programme officiel : les pêcheurs bretons, les pêcheurs basques, les avions luxembourgeois, les autorités des Seychelles, les officiers français présents sur place. Heureusement les avions français ont parfois quelques problèmes "techniques" ; ce qui m'a octroyé une journée supplémentaire, pour boucler mon parcours.

Télécharger notre Dossier Pdf : "Seychelles, le volet discret de l'opération anti-pirates".

Le modus operandi des pirates : toujours en évolution

La traduction en justice des pirates : pas une affaire facile

A consulter:  Bilan des opérations anti-piraterie (Eunavfor Atalanta, CTF, Otan, Russie) (remis à jour régulièrement)

Faits d'armes
  • Avec trois drones US, un "hub" anti-piraterie aux Seychelles. 1ers vols (images) (novembre 2009)
  • Les fusiliers-marins FR repoussent des pirates au large des Seychelles (maj2) (septembre 2009)

Quelques "erreurs"

  • Au large de l’Inde, la bavure tourne à l’incident diplomatique  (mars 2012)
  • La version de Chloé Lemaçon sur la tragédie du Tanit met en cause l'armée (octobre 2009)
  • La frégate belge Louise-Marie sauve des "migrants" somaliens en route vers le Yémen (septembre 2009)
  • Premier pirate tué par l'opération Eunavfor Atalanta (septembre 2009)
  • Les militaires européens règlent le GPS de "pirates suspects" pour leur retour, libre (août 2009)
  • Nouvelle bavure indienne au large du Golfe d’Aden ? (mai 2009)
  • (exclusif) Les passagers du Tanit avaient été prévenus du danger (mai 2009)
  • Un navire suisse appelle EUNAVFOR : sans réponse... (mars 2009)
  • Bateau attaqué: le Danois laisse le Russe s'emparer des pirates (janvier 2009)

Attaques sur des navires militaires

L'opération Atalanta

L'opération Atalanta : premiers contours, premiers bilans

Dresser le bilan d'une opération militaire à mi-parcours n'est pas toujours aisé. Et il faut veiller aux raccourcis rapides. Voici les principaux élements utiles pour permettre de se faire une idée. Notamment avec des entretiens avec les principaux amiraux qui se sont succédé à la tête de l'opération.

Extensions, reconduction

Les prémices (2008)

A L'ONU
  • Nouvelle résolution de l'ONU sur la piraterie (1846), décryptage (décembre 2008)

Télécharger le dossier sur Eunavfor atalanta réalisé pour Europolitique