Beyrouth ravagée, après l'explosion du port en août 2020 (crédit : commission européenne)

[Pendant ce temps] Le Liban, au lendemain d’élections, le plus dur reste à faire !

(B2) Moins d’un libanais sur deux s’est déplacé le dimanche 15 mai pour renouveler le Parlement libanais (128 sièges) pour quatre ans. Le paysage politique confessionnel reste morcelé, mais l’entrée de “nouveaux” pourrait-elle faire l’amorce d’un renouvellement de la classe politique ? Le pays en a besoin, selon les regards croisés d’un

La facilitation européenne entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan progresse pas à pas

(B2) Une nouvelle étape a été franchie dimanche (22 mai) à Bruxelles. Avec une nouvelle, et troisième, rencontre les leaders, sous supervision du président du Conseil européen. La réconciliation à plusieurs niveaux La réunion de ce lundi, organisée par le président du Conseil européen, Charles Michel, a réuni le président azéri

Le plan RePowerEU pour acter la fin de la dépendance européenne du pétrole et du gaz russes

(B2) L’ambition des 27 est de couper tout lien avec Gazprom, Lukoil et autres fournisseurs russes. La Commission européenne propose un financement et des mécanismes d’achat en commun. Objectif non avoué : amadouer les Habsbourg pour qu’ils disent Oui à l’embargo sur le pétrole russe. Ce plan détaillé fait suite

Reconstruire l’Ukraine : un vaste effort à lancer dès maintenant. Avec les avoirs russes gelés ?

(B2) La Commission européenne propose mercredi (18 mai) un « plan à l’épreuve du temps ». pour penser l’avenir de l’Ukraine, dès maintenant. Les avoirs russes gelés pourraient justement servir…  Les 27 chef d’État et de gouvernement avaient, lors du sommet de Versailles, indiqué vouloir penser dès aujourd’hui l’avenir de l’Ukraine et

Nous soutiendrons l’Ukraine jusqu’au bout dixit Josep Borrell. Une EUTM déminage en projet ?

(B2) La réunion des ministres de la Défense a été celle d’un langage uni des Européens. Face à leur homologue ukrainien, ils lui ont promis un soutien sans faille au plan financier. Pour le déploiement d’une mission PSDC dédiée au déminage en Ukraine, comme proposée par les Baltes, ils sont

Des armes, des sanctions et l’adhésion. Ce qu’a demandé Dmytro Kuleba aux Européens

(B2) Le ministre ukrainien des Affaires étrangères, présent physiquement parmi ses pairs, a réclamé lundi (16 mai) un engagement accru des Européens. Le paquet de sanctions que demande Kiev n’est pas automatiquement neuf. Mais il a le mérite d’être précis, concret et offensif. Difficile de ne pas dire oui. Un

L’Union européenne maintient sur liste noire les dirigeants sud-soudanais

(B2) Les 27 ministres des Affaires étrangères ont décidé de confirmer la totalité des mesures individuelles frappant des responsables Sud-Soudanais. La mesure a été approuvée en point A (sans débat) lundi (16 mai). Une seule mention sur la liste noire Les mesures à l’égard de Michael Makuei Leuth, l’inamovible ministre

L’embargo sur le pétrole russe toujours dans l’attente, sous conditions hongroises

(B2) Deux semaines après sa présentation, le sixième paquet de sanctions européennes contre la Russie pour son attaque sur l’Ukraine n’a toujours pas été adopté par les 27 États membres. En cause : les conditions de l’embargo sur le pétrole russe. Lundi (16 mai), la réunion des ministres des Affaires

Une stratégie désarmement, démobilisation et réintégration (DDR) des anciens combattants adoptée par le Conseil (conclusions)

(B2) Que faire face aux enfants soldats ? Comment assurer une bonne stratégie de désarmement, démobilisation et réintégration des groupes armées ? C’est autour de ces questions que l’Union européenne a défini lundi (16 mai) une nouvelle approche stratégique de la DDR. Le texte a été adopté sous forme de

Ukraine et Balkans à l’agenda du Conseil des Affaires étrangères (16 mai 2022)

(B2) C’est toujours l’Ukraine qui va constituer le centre des discussions des ministres des Affaires étrangères de l’UE, lundi (16 mai). Reconstruction, sécurité énergétique, crimes de guerre… Les sujets ne manquent pas. Mais la situation fragile des Balkans inquiète aussi. Les 27 veulent s’impliquer davantage. La réunion commence par une

Les Européens vont porter leur aide militaire à l’Ukraine à deux milliards d’euros (v2)

(B2) L’Union européenne a décidé le versement d’une nouvelle tranche d’assistance aux forces armées ukrainiennes. Largement dominée par les équipements létaux. La quatrième versée au titre de la facilité européenne pour la paix. Mesure finalement approuvée le 23 mai Faute d’approbation formelle, les ministres des Affaires étrangères ont donné leur

Guerre en Ukraine, un risque CBRN. Un accident grave chimique, biologique ou nucléaire n’est pas à exclure (Hans Das, Rafael Grossi)

(B2) La menace CBRN doit être prise très au sérieux. Le risque d’un accident chimique, biologique, radiologique ou nucléaire avec la guerre en cours n’est pas à exclure. C’est le sentiment à la Commission européenne comme à l’AIEA, l’agence internationale de l’énergie atomique. La préoccupation est de mise. Le directeur

Les négociations sur l’Iran dans l’impasse : un gros problème, les sites clandestins dénonce l’AIEA

(B2) Pour Rafael Grossi, le directeur de l’agence internationale de l’énergie atomique, l’heure n’est pas vraiment à l’optimisme. L’Iran a une stratégie opaque en matière de prolifération nucléaire. Le directeur de l’AIEA était auditionné par la commission des Affaires étrangères du Parlement européen ce mardi (10 mai). Audition (à distance)

La Balkan Medical task-force va recevoir 6 millions de l’Union européenne

(B2 — exclusif) Les Européens devraient approuver rapidement une mesure d’aide à la task-force de secours de catastrophes, constituée entre la plupart des pays des Balkans. Mesure effective au titre de la facilité européenne pour la paix. La décision pourrait être discutée par les ambassadeurs du comité politique et de

Les 27 échouent à trouver un accord sur un embargo sur le pétrole vers la Russie (v2)

(B2) L’Union européenne n’a toujours pas réussi à s’accorder sur un nouveau paquet de sanctions contre la Russie. Les différentes réunions de la semaine entre ambassadeurs des 27 n’ont pas permis de trouver un consensus. Le Haut représentant Josep Borrell n’exclut pas une réunion exceptionnelle des ministres des Affaires étrangères si

Osman Kavala (crédit : Amnesty international)

Turquie : la condamnation de trop pour le Parlement européen

(B2) Osman Kavala est devenu le symbole de lutte contre le régime. Il en paye le prix. Sa condamnation à la prison à vie dépasse l’entendement pour le Parlement européen, qui somme le Conseil de mettre fin aux hypocrisies vis-à-vis de la Turquie. La sentence contre Osman Kavala est tombée la

Les Européens pourraient financer les forces rwandaises au Mozambique

(B2 — exclusif) La facilité européenne pour la paix devrait soutenir le déploiement des forces rwandaises au Cabo Delgado. Les Rwandais assurent l’essentiel de la stabilisation des forces africaines déployées au Nord du Mozambique. Cette contribution s’ajouterait à celle faite aux forces mozambicaines formées par les Européens (lire : Cinq

Russie. Le sixième paquet de sanctions se prépare. Pétrole, banques, chimie, listes noires (v2)

(B2 — exclusif) Les Européens semblent décidés à faire un nouveau tour de vis dans les sanctions économiques contre la Russie. Le pétrole pourrait être visé, mais aussi toute une palette de services et des banques. B2 a pu accéder en avant-première aux principaux éléments de la décision. La proposition

RD Congo. Les recours de dix anciens responsables du régime Kabila rejetés

(B2) Les juges de la septième chambre ont validé, mercredi (27 avril), les sanctions prises par l’Union européenne contre dix anciens responsables de la République démocratique du Congo, soupçonnés d’avoir participé aux violations des droits de l’Homme sous le régime Kabila en 2016. Le même jour, le tribunal a cependant

RD Congo. Le Tribunal annule les sanctions prononcées contre Ilunga Luyoyo

(B2) Les juges de la septième chambre ont annulé mercredi (27 avril) les mesures frappant l’ancien chef de l’unité anti-émeutes de Kabila. Jugement emblématique. Car il témoigne de la fragilité du régime de sanctions à l’épreuve du temps. En revanche, le tribunal de l’UE a confirmé les mesures de gel

La Tunisie est mal partie s’inquiète le député européen Javier Nart

(B2) L’eurodéputé espagnol s’est récemment rendu en Tunisie avec trois collègues de la commission Affaires étrangères (AFET) du Parlement européen (1). Curieux à son départ, le parlementaire revient plutôt pessimiste. Leur mission a duré trois jours, du 11 au 13 avril. Soit une dizaine de jours après l’annonce du président Kaïs