L’affaire AUKUS prend une tournure européenne. Toutes les options sont sur la table (v3)

(B2) Pas acceptable, manque de loyauté, comportement regrettable… Tant de qualificatifs. La décision prise par trois alliés, USA, Royaume-Uni et Australie, d’exclure la France d’un accord de partenariat stratégique dans le Pacifique, au détour d’un contrat de sous-marins, inquiète Après

[Stratégie] L’Europe veut renforcer sa présence en Indo-Pacifique. Dialogue politique et diplomatie navale à la clé

(B2) Renforcer l’engagement stratégique de l’Union européenne avec la région. C’est l’objectif de la stratégie présentée ce jeudi (16 septembre) par le Haut représentant de l’UE. Détails sur la défense, le maritime et la sécurité Cette communication conjointe peut s’assimiler

Mark Esper lors de sa conférence avec le German Marshall Fund le 24 octobre (Aurélie Pugnet)

Européens regardez-bien ! La menace vient de l’extrême Est, la Chine, pas du Sud (Mark Esper)

(B2) Pour Mark Esper, il faut avoir une vision stratégique, il faut regarder vers la Russie, mais pas seulement. L’Est pour les USA, c’est  la Chine. C’est le conseil qu’il donne aux Européens. Un propos qui prend toute sa valeur,

(Crédit : ECHO)

Les Européens envisagent une action de stabilisation de soutien aux accords de paix dans le Mindanao – Bangsamoro

(B2 – exclusif) L’Union européenne planifie le déploiement d’une « action de stabilisation ». Objectif : assister le processus de pacification engagé aux Philippines, dans la région de Bangsamoro. Les ambassadeurs du COPS en ont débattu. Premières idées • Cette