L’analyse sécuritaire de la Suède ouvre la porte de l’OTAN

(B2) Le gouvernement et les partis politiques suédois ont présenté ce vendredi (13 mai) les résultats de leur analyse sur l’environnement de sécurité, et sur l’adhésion à l’OTAN. Renforcer la sécurité de la Suède « En adhérant à l’OTAN, la Suède renforcerait non seulement sa propre sécurité, mais contribuerait également

Allemagne, USA et Royaume-Uni prêts à fournir des garanties de sécurité à la Finlande et la Suède

(B2) Le jour où Stockholm et Helsinki vont annoncer leur demande d’adhésion à l’OTAN se rapproche. La recherche des garanties de sécurité s’intensifie. Essentiel pour prévenir toute attaque ou tentative russe de déstabilisation. Le brouillard qui régnait commence à se déciller. Les deux pays sont en train de finaliser d’ici

Carnet de la géopolitique européenne (03.05.2022). Défense. OTAN. Diplomatie. Crises. Sécurité. Pouvoirs

(B2) La question du règlement de la dépendance énergétique n’en est qu’à ses débuts. Elle fait écho à celle de l’autonomie stratégique. Toutes deux doivent affronter les obstacles tant politiques que financiers et sociaux. Au risque de fissurer l’unité des 27 dans la réponse face à la Russie. À moins que

Garanties de sécurité. La Finlande s’attend à ce que les 27 répondent si elle active l’article 42-7 (Pekka Haavisto)

(B2 — exclusif) À quelques heures de la publication de l’analyse sur la sécurité de la Finlande qui poussera peut-être le pays à demander son adhésion à l’OTAN, B2 a rencontré son ministre des Affaires étrangères, Pekka Haavisto. Il est confiant : la solidarité européenne sera à l’ordre du jour

L’accélérateur d’innovation de l’OTAN se met en place cahin cahan. La charte de DIANA signée

(B2) Un concentré du meilleur pour la sécurité transatlantique ! C’est l’objectif de la charte signée par les ministres de l’Alliance atlantique ce jeudi (7 avril) qui lance concrètement l’incubateur Diana. Un incubateur qui reste empreint d’un déséquilibre marquant au plan géopolitique. Lancé lors du sommet de Bruxelles de juin

L’objectif de l’OTAN : réarmer les Ukrainiens ! dixit Stoltenberg

(B2, au siège de l’OTAN) Réunis ensemble, les 30 ministres des Affaires étrangères de l’Alliance atlantique ont réaffirmé leur volonté de fournir un soutien supplémentaire à l’Ukraine. La bataille à venir sera cruciale pour l’avenir du pays, comme celui de l’OTAN. Des armes, des armes, des armes Durant le laps

[Analyse] Adhésion de la Finlande et Suède à l’OTAN : des garanties de sécurité à trouver

(B2) La Finlande et la Suède font leur chemin vers l’Alliance atlantique. Mais la question des garanties de sécurité (type article V) est un aspect fondamental de la discussion et posé comme une condition à l’adhésion par les Nordiques Les deux Nordiques se rapprochent de l’Alliance atlantique, à la lumière de

Des bases permanentes à l’Est de l’Europe face à la Russie. Un tournant dans la doctrine US et de l’OTAN

(B2) L’avenir de la présence américaine sur le flanc est de l’OTAN pourrait tourner autour de forces de rotation dans des bases permanentes, estime le général d’armée Mark A. Milley. Il faut rassurer nos alliés, confirme le ministre de la Défense Lloyd Austin. Donnant ainsi une suite favorable à une

En cas de cyberattaque, peut-on déclencher l’article 5 et une réponse militaire ?

(B2) Aujourd’hui, cette question n’est plus théorique. Même si aucun État n’a jamais invoqué l’article 5 en cas de cyber-attaque en pleine tension avec la Russie, l’enjeu est réel. L’explication de texte donnée Outre-Atlantique vaut donc le détour. La cyberdéfense a été incluse dans la tâche de l’OTAN de défense

La flotte stratégique de l’Alliance : préservée a minima. L’OTAN a réagi trop lentement. Les lendemains seront rudes

(B2) Antonov, le contractant de l’Alliance atlantique pour le contrat Salis, a réussi à rapatrier une partie de ses avions à temps vers l’Allemagne. Mais pas tous. Un retard à l’allumage que l’industriel impute à la lenteur de réaction des Occidentaux. Aujourd’hui, si la capacité de transport stratégique de l’Alliance

[Reportage] En Norvège, l’armée de terre se prépare dans le froid au retour de la haute intensité (Cold Response)

(B2 en Norvège) L’exercice Cold Response organisé par la Norvège avec ses alliés de l’OTAN avait un seul but : permettre aux armées de s’entraîner dans des conditions extrêmes. B2 a passé 48 heures avec la composante terrestre française. Manœuvre fort intéressante dans un moment de grand froid guerrier entre

Ce qui fait gagner : l’intelligence, l’initiative, la logistique… et la force morale (Gén. Jean-Philippe Leroux)

(B2 en Norvège) Prévu de longue date, l’exercice d’entraînement interalliés Cold Response prend une dimension particulière dans le contexte de guerre en Ukraine. En cas de déclenchement de la NRF, la brigade franco-allemande serait la première à être déployée. Son chef, le général Jean-Philippe Leroux, explique les tenants et aboutissants. 

La présence avancée renforcée sur le Flanc Est de l’Alliance atlantique. État des lieux et renforts annoncés (fiche-mémo) (v4)

(B2) Face à l’agressivité russe retrouvée en Ukraine, les Alliés décident d’adopter une posture de dissuasion plus décisive. Avec le déploiement de troupes par rotation, dans plusieurs pays du Front Est, à commencer par la Pologne et les pays Baltes. Une présence qui a été renforcée et s’est étendue à

Carnet (15.03.2022). Confidentiels. Défense. Industries. OTAN. Diplomatie. Crises. Sécurité. Pouvoirs

(B2) L’Allemagne a opté pour le F-35. L’avion de combat de Lockheed Martin avait depuis longtemps la préférence de la Luftwaffe. Les politiques ont fini par rejoindre ce choix. C’est le dixième pays à l’avoir fait. © Confidentiels © À l’agenda du COPS. Les ambassadeurs du comité politique et de

Défense. L’Europe doit mieux planifier ses dépenses. L’objectif de 2% dépassé ! (K. Kallas)

(B2) La première ministre estonienne Kaja Kallas s’est voulue offensive devant les eurodéputés réunis en plénière à Strasbourg, mercredi (9 mars), lors du débat sur l’avenir de la sécurité en Europe. Passer de la dissuasion à un plan de défense « Nous devons transformer notre posture de dissuasion en un

Guerre en Ukraine. L’OTAN se limitera à défendre ses États membres. Pas de no fly zone. Mais des avions ?

(B2) Réunis de façon exceptionnelle vendredi (4 mars), en présentiel, les ministres des Affaires étrangères de l’Alliance ont jugé utile de se tenir à l’écart du conflit en cours en Ukraine. Un soutien politique, des livraisons d’armes : oui. La zone d’exclusion aérienne demandée par Kiev : non. La réunion