La stratégie européenne pour le Golfe de Guinée

(BRUXELLES2) Les 28 ministres des Affaires étrangères ont adopté, lundi (17 mars), la stratégie de l'Union européenne pour le Golfe de Guinée. Cette stratégie - proposée par le Service diplomatique européen (lire : La stratégie « Golfe de Guinée » fait l’impasse sur la PSDC) identifie deux nouveaux défis pour l'Afrique centrale et de l'Ouest : l'insécurité maritime et la criminalité organisée.

Quatre objectifs sont fixés :

  • « forger le consensus sur l'ampleur de la menace dans le Golfe de Guinée et la nécessité de la combattre ;
  • aider les gouvernements à mettre en place des institutions et des capacités afin de garantir la sécurité et l'État de droit ;
  • contribuer au développement d'économies prospères dans les États côtiers ;
  • renforcer les structures de coopération entre les pays de la région ». 

Le Service diplomatique (SEAE) et la Commission sont invités « à mettre en place un Plan d'Action pour la Stratégie, en synergie avec la future Stratégie de sécurité maritime et en ligne avec les principes de l'approche globale de l'Union européenne ». Un rapport devra être fourni annuellement.

(Leonor Hubaut)

Télécharger les conclusions (en anglais) et la Stratégie pour le Golfe de Guinée (en anglais).