N°19. Catherine Ashton, un mandat raté malgré tout

N°19. Catherine Ashton, un mandat raté malgré tout

Catherine Ashton lors de la plénière du Parlement européen ce 11 septembre (crédit : Parlement européen)

Catherine Ashton lors de la plénière du Parlement européen ce 11 septembre (crédit : Parlement européen)

(B2) Le bilan de Catherine Ashton est mitigé. Catastrophique pour les uns, peu enviable pour les autres. Arrivée un peu par hasard à ce poste, la Britannique n'a pas su transformé l'essai. Après un démarrage raté, et quelques succès possibles, elle n'a pas réussi à sortir la tête haute d'un bilan qui n'est pas aussi dramatique.

Durant la première partie de son mandat, les critiques sont nombreuses et convergentes, parfois injustifiées mais le plus souvent étayées (malheureusement). Au point que l'idée d'un remplacement à mi-mandat se fait jour (voir notre article publié en mai 2011). La mise en place du service diplomatique européen et quelques dossiers "prioritaires" ont pris le dessus sur l'ambition et l'audace. Dans la seconde partie du mandat, les critiques se taisent. D'une part, car certains Etats membres jouent davantage le jeu ou ont obtenu les postes désirés. La Haute représentante joue habilement de son pouvoir de nomination de directeurs au SEAE, d'ambassadeurs ou de Représentants spéciaux pour faire taire les critiques, parfois de pure opportunité. D'autre part, car il y a des avancées. Le Service diplomatique est en place. Les relations avec le Parlement européen s'apaisent. La négociation Pristina-Belgrade comme avec les Iraniens progressent, à la faveur d'éléments extérieurs également — la pression de Angela Merkel sur Belgrade (pas d'avancée sur le Kosovo = pas d'adhésion) par exemple, ou le changement de pouvoir en Iran.

Au final, Lady Ashton n'a pas démérité mais elle n'est pas su être à la hauteur de la tâche et des défis qui se posaient. Et il reste deux constantes. Durant ces 5 années, l'Europe a pâti d'une absence de voix, de prise de parole. La Haute représentante n'a pas su, pas voulu se positionner face aux médias, utiliser le poids de l'opinion publique pour faire influer certains dossiers. Quant aux dossiers "Défense" et "Psdc", ils n'ont pas été vraiment placés au rang des priorités politiques de la Haute représentante et ont subi, de fait, un déclassement alors que les enjeux économiques comme les défis du monde rendaient, plus que jamais, nécessaire une action commune dans ce domaine.

NB : la plupart des articles avant 2013 ont été publiés sur le blog.

Les préliminaires

Fin octobre 2009, David Miliband, un des candidats le plus sérieux pour le poste de Haut représentant, affirme ne pas être candidat. David Miliband en piste pour le Haut représentant ?

Nomination, auditions, premières positions

Le 19 novembre 2009, lors d'un sommet spécialement convoqué pour l'occasion, les Chefs d'Etat et de gouvernement annoncent la nomination de la Baroness Catherine Ashton sera le futur Haut Représentant (maj)

Ashton, nouvelle HR, apôtre de la démocratie tranquille… et du café de la Commission (déc 2009)

Ashton : "je veux une vraie diplomatie de l’UE avec des moyens" (décembre 2009)

Les bourdes, les erreurs, les échecs

Un mauvais démarrage, l'absence sur le séisme d'Haiti. Catherine Ashton avait-elle raison de ne pas être à Haïti ? (janvier 2010)

Le déficit de communication qui restera patent durant tout son mandat. Le « 8 minutes et demi » de Lady Ashton (déc. 2010)

Les absences au moment des crises. Le jour où la révolution égyptienne triomphe, où était Cathy Ashton ? (fév 2011)

Des relations heurtées avec certains chefs d'Etat. Scène de colère au Justus Lipsius: « Retenez vos chevaux, monsieur ! » - une altercation entre Sarkozy, Cameron et Ashton révélatrice de la tension (mars 2011)

Le Parlement européen attend de l'action, une présence. Eurodéputés « frustrés » demandent désespérément Haute représentante (ré)active (mars 2011)

Un échec européen qui est largement celui des Etats membres également. La Libye ? « Naturellement, nous ne ferons rien » (mai 2011)

Le budget voyages de la Haute représentante explose (juin 2011)

Des promotions discutées et discutables. La pichenette du chef. Une spécialité Ashton ? (nov. 2012)

La HR n'aime pas trop voir des militaires et le montre. C. Ashton déshabille les militaires. Uniformes interdits dans les couloirs (déc. 2013)

Dernières absences de Catherine Ashton (sept 2014)

Bilan, analyse

Le pire ennemi de Cathy Ashton … (avril 2010)

Six mois après. Y-a-t-il une diplomate en chef à la barre ? (juin 2010)

Cathy Ashton, un an déjà… (premier bilan) (nov. 2010)

La diplomatie européenne coincée entre deux ambitions (mars 2011)

Cathy Ashton ? « Je lui donne quelques mois ou quelques crises pour réussir » - Graf Lambsdorff  (mars 2011)

Le futur de Cathy Ashton est-il en pointillé ? (mai 2011)

Le logiciel système de Catherine Ashton (juin 2011)

Mon conseil à Cathy : un peu de courage et d’initiative (D’Alema) (juin 2011)

L’erreur Ashton ? (juillet 2011)

Deux ans avec Cathy… Plus que trois ans ! (décembre 2011)

Ashton « à l’ouest ». Londres a-t-il voulu lâcher la Baroness ? Paris critique (juin 2012)

Barroso grille la politesse à Lady Ashton. Pavane pour une absence ? (juin 2012)

Lady Ashton ou la moins aimée des citoyens européens (novembre 2012)

Le verre à moitié plein (juin 2013)

Cathy, côté face. Lady Ashton, côté pile (décembre 2013)

Prises de position - principaux dossiers

Renouveler notre engagement sur la PSDC (C. Ashton) (oct. 2013)

Lady Ashton pose les jalons de la review du SEAE *

Autres prises de position

Centrafrique. Ashton appelle à la « retenue » et au « dialogue » en Centrafrique

Somalie. Catherine Ashton pose le pied en Somalie

Liban. Ashton met en garde le Liban sur les expulsions. Le rythme des réfugiés s’accélère

Piraterie. Ashton à Northwood pour constater les progrès faits dans la lutte anti-piraterie

Iran. Ashton et Jalili ne partiront pas en vacances ensemble

Belarus. Trop de prisonniers politiques en Biélorussie. Martinov sermonné par Ashton

Israël. Catherine Ashton appelle Israël à revenir sur l’expansion des colonies

Service diplomatique européen

SEAE. Les diplomates essuient les platres. Première visite dans le « Ashton’s camp »

Départ

Enfin ! (octobre 2014)

Ashton applaudie par les ministres passe le relais à Mogherini (octobre 2014)

L’inventaire « étranger » de Catherine Ashton : Ukraine, Moldavie, Géorgie, Bosnie, Libye et Centrafrique