N°20. La Haute représentante de l’UE, Miss Mogherini

N°20. La Haute représentante de l’UE, Miss Mogherini

F. Mogherini le jour de sa nomination, le 30 aout au Conseil européen (crédit : Conseil de l'UE)

F. Mogherini le jour de sa nomination, le 30 aout au Conseil européen (crédit : Conseil de l'UE)

(B2) Ancienne ministre italienne des Affaires étrangères, Federica Mogherini, a été nommée le 30 août, Haute représentante de l'UE pour les Affaires étrangères et la Politique de sécurité, et vice-président de la Commission européenne. Au terme d'une campagne, décidée et décisive du gouvernement de Matteo Renzi. Elle a pris ses fonctions le 1er novembre 2014 pour un mandat courant jusqu'au 30 octobre 2019. Les premiers reproches de l'inexpérience se sont assez vite effacés au vu de l'audition et, surtout des premiers pas de la nouvelle chef de la diplomatie européenne qui semble vouloir insuffler une nouvelle âme à la politique européenne extérieure et de sécurité commune (PESC). Voici les principaux articles déjà publiés ...

Federica et son équipe

Ses premiers pas et prises de position

Ses engagements (devant le Parlement européen). Sa feuille de route (septembre-octobre 2014)

Les conditions de sa nomination (juin / septembre 2014)

Son mandat

Une communication trop rigide, très cloisonnée, très surveillée conduit à un premier couac important en juin 2017 à l'occasion d'une attaque terroriste à EUTM Mali. La réaction de la Haute représentante est faible, en-deçà de ce qui s'est passée sur le terrain, et perçue de façon très négative. Lire : Une communication à la nord coréenne. Un manque de tact et de stratégie

Lire aussi :