N°67. Elections européennes 2019

N°67. Elections européennes 2019

(B2) Les élections au Parlement européen, du 23 au 26 mai, sont le grand moment de démocratie européenne. Elles déclenchent le renouvellement des dirigeants européens, à la tête de la Commission, du Conseil européen ou de la diplomatie européenne (Haut représentant).

Le siège du Parlement européen à Strasbourg au bord de l'eau (crédit : PE)

Lire aussi notre dossier N°18. Dossier Elections 2014 et Commission 2014

La campagne démarre... doucement

Mardi 28 août 2018. En visite à Milan, le Premier ministre hongrois Viktor Orbán ouvre la campagne sur le thème de l'immigration. « Il y a actuellement deux camps en Europe et l'un est dirigé par Macron. Emmanuel Macron est à la tête des forces politiques soutenant l'immigration. [...] Et nous, nous voulons arrêter l'immigration illégale. » Le lendemain (29 août), en visite au Danemark, le président français Emmanuel Macron assume le clivage et réplique : « Je ne céderai rien aux nationalistes et à ceux qui prônent ce discours de haine. S'ils ont voulu voir en ma personne leur opposant principal, ils ont raison ».

Mercredi 5 septembre 2018. L'eurodéputé allemand CSU, président du groupe PPE au Parlement européen, Manfred Weber, se déclare candidat à la tête de liste du PPE, et s'il l'emporte à la tête de la Commission européenne. Il est soutenu par la Chancelière Angela Merkel.

Que cache la candidature de Manfred Weber à la Commission ?

Dimanche 9 septembre 2018. Élections législatives en Suède, le parti d'extrême-droite donné favori dans les sondages obtient finalement 17,8% des voix et des sièges... Face à eux, la coalition du parti social-démocrate et les verts reste leader avec 42% des sièges.

Le même jour, Guy Verhofstadt, président du groupe ALDE au Parlement européen, appelle Emmanuel Macron et son parti la République en Marche à s'allier à son groupe, dans une interview à Ouest France. Il critique le système des Spitzenkandidat.

Mardi 11 septembre 2018. Les présidents des groupes parlementaires Gabi Zimmer (GUE/NGL), Udo Bullmann (S&D), et Philippe Lamberts (coprésident Verts/ALE) annoncent, tour à tour, qu’ils ne souhaitent pas être nommés Spitzenkandidat par leurs partis.

Lundi 17 septembre 2018. Le Slovaque Maros Sefcovic (SMER), actuel commissaire en charge de l'énergie, annonce sa candidature comme tête de liste du parti socialiste européen (PSE) aux prochaines élections et à la présidence de la future Commission européenne.

Deux députés européens verts se retrouvent dans la liste des candidats à la tête de file pour les prochaines élections européennes, dont la leader actuelle, l'Allemande Ska Keller, et le Néerlandais Bas Eickhout.

Septembre 2018. Une première évaluation laisse entendre une baisse forte des deux partis de gouvernement (PPE et S&D) leur empêchant d'atteindre (comme en 2014) la majorité absolue. La montée du groupe libéral et démocrate est ralentie par le faible score des 'En Marche'. La gauche et les verts augmentent légèrement leur score. Mais c'est l'extrême-droite qui pourrait amorcer une notable augmentation. Une inconnue subsiste sur la formation des groupes eurosceptiques

Européennes 2019. Quels changements attendre ?

Mardi 2 octobre 2018. Le Finlandais Alexander Stubb, ancien premier ministre et ministre des Affaires étrangères déclare sa candidature comme Spitzenkandidat du groupe PPE. Il est actuellement vice-président de la Banque européenne d'investissement

Jeudi 4 octobre 2018. Le Français Pierre Moscovici annonce dans le Monde, renoncer à se présenter comme Spitzenkandidat pour le parti socialiste européen (PSE).


Le calendrier à venir

7 octobre 2018 : Élections législatives en Lettonie

14 octobre 2018 : Élections régionales en Bavière (Allemagne)

14 octobre 2018 : Élections législatives au Luxembourg

19 octobre 2018 : Congrès du parti socialiste européen (PSE) à Riga (Lettonie) pour désigner son candidat

26 octobre 2018 : Élections présidentielles en Irlande

28 octobre 2018 : Élections régionales dans le Land de Hesse (Allemagne)

7-8 novembre 2018 : Congrès du parti populaire européen (PPE) à Helsinki (Finlande) pour désigner son candidat aux élections.

8-10 novembre 2018 : Congrès du parti des Libéraux et Démocrates (ALDE) à Madrid (Espagne)

13-14 décembre 2018 : Conseil européen à Bruxelles. Même si le sujet ne figure pas officiellement à l'ordre du jour, les différents candidats pourraient éclore en coulisses.

mars 2019 : Début (officiel) de la campagne électorale

3 mars 2019 : Élections législatives en Estonie

mars 2019 : Élections présidentielles en Slovaquie

21-22 mars 2019 : Conseil européen à Bruxelles.

29 mars 2019 : date prévue pour le retrait officiel du Royaume-Uni de l'Union européenne

15-18 avril 2019 : Dernière session du Parlement européen. Les eurodéputés — dont nombre ne reviendront pas ou ne se représentent pas — partent, du Parlement, en campagne électorale ou vers d'autres horizons. (calendrier)

avril 2019 : Élections législatives en Finlande

9 mai 2019 : Sommet informel sur l'avenir de l'Europe à Sibiu (Roumanie).

Jeudi 23 au dimanche 26 mai 2019 : Élections européennes, vote étalé sur plusieurs jours selon les pays.

Dimanche 26 mai 2019 : Élections législatives en Belgique

17 juin 2019 (date limite) : Élections législatives au Danemark

20-21 juin 2019 : Conseil européen. Désignation du futur président de la Commission européenne et (éventuellement) du futur Haut représentant de l'UE.

2 au 4 juillet 2019 : Première session plénière (constitutive) du nouveau Parlement européen à Strasbourg . Élection du Président du Parlement européen.

15 au 18 juillet 2019 : session plénière du Parlement européen à Strasbourg. Approbation (provisoire) du nom du président désigné de la Commission européenne

juillet-août 2019 (théoriquement) : le président désigné de la Commission européenne constitue son équipe de commissaires, désignés par les États membres.

septembre 2019 (théoriquement) : Audition des futurs commissaires par le Parlement européen

septembre 2019 : Élections législatives en Grèce et au Portugal

1er novembre 2019 (théoriquement) : entrée en fonction de la nouvelle Commission européenne et du Haut représentant

1er décembre 2019 (théoriquement) : entrée en fonction du nouveau président du Conseil européen.


Nos analyses et nos fiches mémo (B2 Pro)

La nomination du président du Conseil européen. Modalités, critères officiels et... officieux.

Un nouvel Haut représentant, les paramètres de la nomination.

Comment est nommé le président de la Commission. Quelques points oubliés.

Les têtes de l’Europe demain. Qui les nomme ? Selon quelle procédure ?