Un Français va diriger la PSDC au service diplomatique européen. Deux autres secrétaires généraux adjoints nommés

(B2) La Politique de sécurité et de défense commune sera désormais dirigé par un Français, expert des questions européennes internationales. La nomination à ce poste de secrétaire général adjoint du SEAE a été annoncée ce lundi (17 février). Un Espagnol est nommé adjoint aux Affaires politiques et un Italien adjoint aux Affaires économiques

Charles Fries, alors ambassadeur de France au Maroc (crédit : MAE France)
  • Les trois secrétaires généraux adjoints exerceront leur poste auprès de la diplomate allemande Helga Schmid, qui exerce le poste de secrétaire générale du service européen pour l'action extérieure (SEAE).
  • On retrouve ainsi un équilibre très net des grands pays (Allemagne, France, Italie, Espagne) dans la direction du SEAE. Situation assez logique. Si l'Union européenne veut avoir de l'influence, elle doit se reposer sur les pays qui ont un poids notable et un réseau diplomatique dense.
  • C'est le retour de la France dans les postes clés de la gestion de crise. Un officier tricolore devant diriger d'ici peu (mai 2020) l'état-major de l'UE (lire : Un amiral français nommé chef de l’état-major de l’Union européenne).

Charles Fries (France), secrétaire général adjoint pour la Politique de sécurité et de défense commune (PSDC)

Actuel ambassadeur de France en Turquie depuis août 2015, Charles Fries est diplomate de carrière, mais il a surtout une expérience certaine du pouvoir auprès de plusieurs personnalités de la droite républicaine.

Il a ainsi été conseiller pour les affaires européennes au cabinet du ministre des Affaires étrangères Alain Juppé (1993-1995), conseiller technique chargé des dossiers européens à la cellule diplomatique du Président Jacques Chirac (2002-2006), conseiller diplomatique du premier ministre François Fillon (UMP) pendant les trois dernières années de son mandat (novembre 2009 - avril 2012), cumulant avec le poste de  secrétaire général des Affaires européennes (SGAE) (novembre 2011 - avril 2012). Il est nommé ensuite ambassadeur au Maroc (2012-2015) puis en Turquie. Il avait été en poste auparavant à Prague, de 2006 à 2009, coïncidant avec la présidence du Conseil de l'Union européenne par la République Tchèque  (janvier - juin 2009).

Né en 1962, diplômé de Science Po Paris et de l'université de Paris I Panthéon-Sorbonne, Charles est diplômé de l'ENA, promotion « Liberté, Égalité, Fraternité » de 1989. Il entre ensuite directement à la direction des affaires économiques et financières au ministère des Affaires étrangères.

Voir son CV

Enrique Mora Benavente (Espagne), secrétaire général adjoint pour les Affaires politiques

Comme annoncé fin janvier par B2, l'actuel directeur politique au ministère espagnol des Affaires étrangères devient secrétaire général adjoint des Affaires politiques (lire : Un Espagnol va devenir directeur politique du service diplomatique européen).

Stefano Sannino (Italie), secrétaire général adjoint pour les Affaires économiques et mondiales

Déjà suggéré par B2 la semaine dernière comme possible prochain secrétaire général adjoint des Affaires économiques et mondiales, l'actuel ambassadeur italien auprès de l'Espagne a été confirmé pour le poste. Il a notamment été représentant permanent de l'Italie auprès de l'UE de 2013 à 2016 (lire : Un représentant permanent italien expérimenté).

(CG, st. avec NGV)

Télécharger le communiqué

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.