N°85. Le SCAF. Vers un avion de combat du futur franco-allemand (v3)

(B2) Bâtir un avion de combat en commun n'est pas toujours évident. Surtout entre la France et l'Allemagne. Cela nécessite une farouche volonté politique pour associer les industriels et opérationnels des deux bords du Rhin

Maquette du SCAF au salon du Bourget (© Airbus - Archives B2 - juin 2019)

Une décision très politique

Jeudi 13 juillet 2017. Palais de l'Élysée. Les dirigeants allemand et français, Angela Merkel et Emmanuel Macron, annoncent vouloir « développer un système de combat aérien européen, sous la direction des deux pays, pour remplacer leurs flottes actuelles d’avions de combat sur le long terme ». L'horizon est fixé : 2035-2040. Le premier rendez-vous est fixé également : une feuille de route conjointe d’ici à mi-2018. Lire : L’avion de combat européen du futur sera-t-il franco-allemand ?

Le 25 avril 2018. Salon aéronautique de Berlin (ILA). Airbus et Dassault scellent leur coopération sur le futur avion de combat. Les deux ministres de la Défense (Florence Parly et Ursula von der Leyen) le confirment le lendemain à Berlin, en signant un document de définition des besoins, le High Level Common Operational Requirement Document (HL-CORD). Lire : Entre Parly et Von Der Leyen, on se parle mais le moteur de l’Europe de la Défense manque encore de diesel

Mardi 19 juin 2018. Meseberg (Allemagne). Les deux ministres de la Défense (F. Parly et U. von der Leyen) signent lors du séminaire ministériel franco-allemand deux lettres d'intention : l'une sur le char de combat du futur (Main Ground Combat System ou MGCS), l'autre sur l'avion de combat intégré à un système aérien du futur (Next Generation Weapon System within a Future Combat Air System ou SCAF). Le premier est placé sous direction allemande, le second sous direction française. Objectif pour le SCAF : lancer une phase d’étude au plus tard fin 2018. Et définir « à l’horizon 2025, les concepts à retenir pour le futur système opérationnel ». Lire : Char de combat, avion du futur, satellite… Français et Allemands signent leurs fiançailles

Premiers contrats, premiers accords

Mercredi 21 novembre 2018, les motoristes français et allemand Safran et MTU Aero Engines signent un partenariat de recherche pour développer ensemble le réacteur du nouvel avion de combat européen. Un accord topé entre les deux ministres française (F. Parly) et allemande (U. von der Leyen) deux jours auparavant, en marge d'une réunion ministérielle à Bruxelles. Lire : Le SCAF c’est parti pour début 2019. Airbus et Dassault en covoiturage pour l’étude et l’architecture

Mardi 22 janvier 2019, Aix-la-Chapelle. Réunis en sommet, les leaders français et allemand conviennent (entre autres) d'élaborer une « approche commune en matière d’exportation d’armements » pour les projets conjoints. Un préalable plutôt obligatoire pour un projet comme le SCAF qui tient (en partie) son équilibre financier futur de l'exportation (lire : Les cinq beautés cachées du traité franco-allemand d’Aix-La-Chapelle).

Mercredi 6 février 2019Gennevilliers (région parisienne). Les ministres de la Défense française et allemande (F. Parly et U. von der Leyen), annoncent deux contrats. Une étude de concept commune est confiée à Dassault et Airbus. Coût : 65 millions d'euros. Objectif : permettre d’identifier les grandes lignes du futur avion et de ses différentes composantes. Durée : deux ans. L'autre confiée au Français Safran et à l’Allemand MTU pour le développement du moteur du SCAF. Objectif : la présentation d’un premier démonstrateur d’ici 2025-2026 avec l'espoir de signer dès juin 2019. Lire : SCAF : deux premiers contrats signés pour les industriels français et allemands

Jeudi 14 février 2019. Bruxelles. Les ministres française (F. Parly), allemand (U. von der Leyen) et espagnol (M. Robles) signent, en marge de la réunion de l'OTAN, une lettre d'intention pour l'ouverture de négociations de l'accord-cadre d'intégration, qui doit être signé, juin suivant, au salon du Bourget. L’Espagne rejoint le SCAF. C’est officiel.

Mercredi 5 juin 2019. Berlin. Le Bundestag valide la participation allemande (32,5 millions d'euros) à l'étude Dassault-Airbus.  Bundestag billigt ersten Schritt für französisch-deutsches Kampfflugzeugprojekt

Lundi 24 juin 2019. Salon du Bourget. Le SCAF est l'objet de toutes les attentions, une maquette de l'avion de combat du futur (Next Generation Futur ou NGF) et de deux Remote Carriers, à l'échelle 1:1, trônent en bonne place. Mais l'espoir de signer un accord pour les démonstrateurs (moteur et avion) est remis à plus tard. Le futur système aérien de combat européen, le SCAF, dévoile quelques atours

Début septembre 2019. Base d’Avord (près de Bourges). Dans les rangs des industriels et opérationnels réunis à l'université d’été de la défense, l'inquiétude règne. Entre le changement de gouvernement à Berlin, et la conviction profonde outre-Rhin, que les Allemands ne sont pas assez servis de leur engagement, les écueils sont nombreux. Système aérien du futur (SCAF) : les Allemands tiendront-ils leurs engagements ? Les Français sont inquiets

Le 16 octobre 2019, sommet de Toulouse, Français et Allemands annoncent avoir conclu un accord sur les exportations d'armements. Un sujet sensible, surtout Outre-Rhin. Lire : Vers un accord franco-allemand en matière d’exportations d’armes. Les grands principes.

Mercredi 12 février 2020. Berlin. Le Bundestag donne son feu vert à une nouvelle tranche de crédits de 77,5 millions d'euros pour développer le démonstrateur dans sa phase 1A. Mais il existe des garanties de retour sur investissement pour l'industrie allemande et des avancées sur l'autre projet majeur de la coopération, le char du futur (ou MGCS). Lire : Le Parlement allemand débloque des budgets pour le SCAF… et pose des conditions

Jeudi 20 février 2020. Paris (Hôtel de Brienne). Les ministres de la défense française (F. Parly), allemande (A. Kramp-Karrenbauer) et espagnol (A. Olivares Ramírez) signent pour le démonstrateur. Coût : 149 millions d’euros, partagés entre cinq 'piliers' (ou briques technologiques) : chasseur de nouvelle génération (NGF), moteur, effecteurs déportés (drones), cloud de combat, cohérence projet et simulation. Une enveloppe totale de 4 milliards d'euros est prévu pour le développement du programme. Premier vol prévu en 2026. Lire : L’avion du futur européen (SCAF) : la répartition entre industriels sur le contrat ‘démonstrateur’ connue, l’accord est signé

Premières interrogations

Mercredi 15 juillet 2020. Paris (Sénat). Dans un rapport (2040, l'odyssée du SCAF) présenté à la commission Affaires étrangères défense et forces armées du Sénat, Hélène Conway-Mouret et Ronan Le Gleut alertent : Il faut agir vite pour éviter que le projet tombe à l'eau. Ils préconisent un contrat « global et unique » pour la suite, « plutôt qu’une succession de contrats, exigeant une validation politique » à chaque fois. Il est l’heure pour le SCAF de prendre son envol, presse le Sénat français

Vendredi 5 février 2021, Paris-Berlin, sommet franco-allemand (vidéoconférence). Le divorce n'est pas consommé. Mais le couple franco-allemand se chamaille. La Chancelière allemande A. Merkel revendique un rééquilibrage. Il reste à « finaliser le partage des tâches au plan industriel » lâche-t-elle. E. Macron ne peut que reconnaitre : il faut encore « quelques semaines », pour lever les derniers points qui restent à fixer Lire : Projets franco-allemands de défense. Merkel et Macron réaffirment la volonté d’y arriver. Mais c’est dur ! Berlin veut des gages

Vendredi 5 mars 2021. Saint-Cloud. Pour le PDG de Dassault, Éric Trappier, « le malade [est] dans un état difficile », même si « le pronostic vital [n'est pas] engagé ». Et même si le moment n'est pas encore venu, il faut penser à un plan B, n'hésite-t-il pas à dire. Répartition de la charge industrielle, de la propriété intellectuelle, le SCAF est en situation difficile (Eric Trappier)

Lundi 15 mars 2021, les dirigeants français et espagnol, Emmanuel Macron et Pedro Sanchez, réaffirment au sommet de Montauban. France et Espagne veulent renforcer leur coopération de défense.

Vendredi 2 avril 2021, Dassault Aviation et Airbus ont transmis une offre aux trois États participant au projet de futur avion de combat européen en vue de réaliser un démonstrateur, indique le ministère français des Armées.

Mercredi 14 avril 2021, le Bundestag, via sa commission budget, approuve le développement et l'acquisition de l'Eurodrone, mais refuse qu'il soit armé. Lire : L’Eurodrone sera en partie Allemand… mais non armé

Mardi 20 avril 2021, Paris et Berlin se fixent la fin avril comme 'deadline' pour conclure un accord sur la prochaine phase 1B, indique la ministre française des Armées, Florence Parly, recevant à Paris son homologue allemande Annegret Kramp-Karrenbauer. Un délai court mais nécessaire car d'autres étapes doivent être encore franchies. Lire :  SCAF. Un accord d’ici la fin du mois d’avril, possible ?

Jeudi 29 avril 2021, les motoristes français Safran Aircraft Engines, allemand MTU Aero Engines et espagnol ITP Aero annoncent avoir finalisé un accord pour mettre au point et construire ensemble le moteur du futur avion de combat européen (NGF), élément central du SCAF. Lire : Les motoristes européens se mettent d'accord sur le SCAF. EUMET voit le jour

*Lundi 17 mai 2021, les trois pays partenaires du système de combat aérien du futur, France, Allemagne, Espagne, annoncent avoir trouvé un accord pour réaliser le premier prototype de ce qui sera leur avion commun d'ici 2040. Lire : Un accord trouvé sur le SCAF, le système aérien du futur franco-allemand-espagnol

*Lundi 31 mai 2021, le dernier sommet franco-allemand lundi tenu entre Emmanuel Macron et Angela Merkel ne restera pas dans les annales comme une étape importante pour l'Europe de la défense. Ils se félicitent surtout de l'accord trouvé entre les trois pays partenaires (France, Allemagne, Espagne) pour réaliser le premier prototype et fixent la prochaine étape à l'été 2021 pour attribuer le marché associé. Lire : Sommet franco-allemand. Le SCAF sort de terre. Le souffle d’Aix-la-Chapelle retombe

*Mardi 22 juin 2021, nul ne sait si les parlementaires allemands donneront leur feu vert à une nouvelle phase du système de combat aérien du futur, lors d'un vote prévu le lendemain au Bundestag. Un report à la prochaine législature n'est pas exclu. Lire : Le SCAF passera-t-il la rampe du Bundestag ? Pas sûr ! Les critiques fusent outre-Rhin

*Mercredi 23 juin 2021, le Bundestag approuve une nouvelle tranche de développement du système de combat aérien du futur. Mais uniquement pour la phase 1B. Et l'encadre avec plusieurs conditions pour le passage en phase 2. Lire : Le ‘Ja, aber’ du Bundestag à la poursuite du projet SCAF. Des conditions posées pour le passage en phase 2

*Mercredi 29 juin 2021, c'est au tour du gouvernement espagnol d'autoriser le passage du SCAF dans sa deuxième phase de développement. Lire : L’Espagne fait ses emplettes chez Airbus. Feu vert pour le SCAF. Avions de transport et hélicoptères également prévus

... à suivre ....

(informations rassemblées par NGV)

Mis à jour le 30 juillet 2021

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.