L’UE reprend les négociations avec Cuba

(BRUXELLES2) L'Union européenne travaille à la normalisation des relations avec Cuba. Ce qui mettrait fin à quinze ans de blocage. L'idée d'accorder un mandat à la Commission européenne pour établir un dialogue avec Cuba avait déjà été étudiée l'an passé par les "28". Mais certaines capitales (Varsovie, Prague et Berlin) avaient bloqué le processus, qui requiert l'unanimité. Accord des 28 : une première étape  La discussion en interne s'est faite autour de la "position commune", une initiative proposée par l'Espagne en 1996, conditionnant toute nouvelle relation commerciale ou politique aux avancées en matière des droits de l'Homme sur l'île. Les 28 sont arrivés à un accord, mardi (28 janvier), autorisant la Commission européenne et la Haute représentante à entamer des négociations pour un accord de coopération et de dialogue politique entre l'UE et Cuba. Les ambassadeurs du COREPER doivent le valider la semaine prochaine. Et les Affaires étrangères devraient l'approuver lors de leur prochaine session le 10 février. Formellement, il ne s'agit que d'un complément à la position commune. Mais l'objectif à long terme pourrait être de la remplacer. Pas encore de contacts avec les autorités de Cuba Les négociations avec La Havane seront menées par le Service diplomatique (SEAE). Les droits de l'Homme seront un point central des négociations, à la demande notamment de l'Allemagne. Pour l'instant, les discussions se font exclusivement en interne à l'Union européenne. Officiellement le message est clair, « il n'y a pas eu de contact avec les autorités cubaines ». Pourtant, depuis la suspension de la coopération européenne avec Cuba en 2003, une quinzaine d'Etats membres ont déjà signé des accords bilatéraux.

(Leonor Hubaut)