Les 28 en faveur d’un renouveau des relations UE-Afrique

Les 28 en faveur d’un renouveau des relations UE-Afrique

(B2) Les ministres des Affaires étrangères de l'Union européenne, réunis au Luxembourg lundi 19 juin, ont salué l'adoption de la communication pour une nouvelle impulsion du partenariat Afrique-UE. Pour les 28, il y a un « véritable intérêt stratégique à approfondir et à renforcer son partenariat établi de longue date avec l’Afrique ».

Des conclusions qui interviennent afin de préparer le Sommet Afrique-UE, prévu en novembre, et entérinent en quelque sorte la communication conjointe de la Commission et de la Haute représentante de l'Union sur « Le partenariat Afrique-UE: un élan renouvelé » publiée le 4 mai dernier.

Une nouvelle relation politique

Reprenant les termes de la communication, les ministres insistent sur l'importance d'une « relation politique véritablement stratégique et égale avec l'Afrique ». Pour cela, est nécessaire un « engagement mutuel plus fort », y compris sur les questions de gouvernance mondiale, grâce à une « interaction politique fréquente et à un nombre accru de contacts avec les personnes », ainsi qu'une coopération accrue sur le terrain international.

Paix et sécurité :  pilier clé de l'effort européen

La paix et la sécurité « resteront au centre de la coopération de l'UE avec les partenaires africains ». Pour compléter et faciliter les efforts africains, les 28 s'engagent à maintenir leur soutien au «  renforcement des capacités des États et des organisations africains, notamment par le biais de l'architecture africaine de la paix et de la sécurité (APSA) ». Pour cela, les instruments de l'UE doivent être rendus « plus souples, réactifs et mieux adaptés pour soutenir ces efforts ».

Appel à une prise en charge africain de sa sécurité

Les 28 ne cachent pas leur volonté de voir les Africains prendre en charge leur propre sécurité. Mais ils insistent également sur le financement de celui-ci. « L'UE attend avec impatience et accueille les travaux en cours pour accroître le financement africain pour la paix et la sécurité » affirment les conclusions.

 

(Leonor Hubaut)

Télécharger les conclusions (anglais)

Lire aussi : La paix et la sécurité au coeur du renouveau des relations entre l’UE et l’Afrique