Un Portugais va prendre la tête d’EUTM RCA

Le général Herminio Teodoro Maio (à droite) avec le président du comité militaire de l'UE, M. Kostarakos (crédit : SEAE)

(B2 - exclusif) A partir du 11 janvier prochain (2018), ce sera un général portugais qui dirigera la mission européenne de formation des forces armées centrafricaines (EUTM RCA).

Bien connu à Bruxelles

Le général Hermínio Teodoro Maio est bien connu à Bruxelles puisqu'il a siégé au comité militaire de l'UE. Il sera à Bangui durant toute une année, les forces portugaises voulant ainsi permettre plus de continuité. C'est la première fois depuis longtemps que le Portugal prend la tête d'une mission ou opération militaire.

Un diplômé en génie militaire 

Né en 1962, Herminio Teodoro est admis dans l’académie militaire en 1980, où il devient ingénieur militaire. Une formation qu'il met rapidement en pratique comme instructeur à l'école pratique du génie (1987-89). C'est ensuite au sein de l'académie militaire qu'il enseigne la tactique et topographie militaire (1989-1991). Après deux ans à la tête de de la compagnie de génie de la Brigade mécanisée indépendante, il passe par l'École supérieure de guerre de Lisbonne (1995-97). Entre 1998 et 2003, il y est maître de conférences en stratégie et relations internationales. Il passe aussi par l’École de guerre française (114ème promotion du cours supérieur d’état-major et 9ème promotion du collège interarmées de Défense (2000-2001). Il est aussi diplômé du Cours de défense nationale (2009-2010).

.... qui gravit les échelons de l'état-major

Devenu colonel en 2005, il est nommé adjoint du chef d’état-major des armées (2005-2007), puis commandant du 3ème régiment de Génie (2008-2010). Herminio Maio a alors la responsabilité de l’entraînement et l’évaluation pour le combat de trois unités de génie déployées dans la mission de l'ONU au Liban (FINUL) et une unité de génie participant au battlegroup, avec l’Espagne durant le 2ème semestre 2010. Cette même année, le ministre de la Défense le désigne comme commandant en second de l'équipe chargée de l’organisation du sommet de l’OTAN à Lisbonne. Un an plus tard, il devient adjoint du chef d’état-major de l’Armée de terre et en 2012, commandant de l’école pratique du génie. Entre 2013 et 2014, il exerce comme chef de la division de planification de forces de l’état-major de l’Armée de terre (2013-2014). Promu général de brigade depuis septembre 2016, il est nommé commandant en second et directeur de l’enseignement de l’académie militaire.

Un connaisseur de l'Afrique...

Hermínio Maio a été engagé à plusieurs reprises comme instructeur et conseiller dans des missions de coopération et de la réforme du secteur de sécurité (RSS) en Angola (1991-9192), Guinée-Bissau et Sao Tomé et Prince (2003-2004).

... des structures européennes et des missions en RCA notamment

Entre 2014 et 2016, il a été le numéro 2 de la représentation militaire portugaise auprès de l’UE et l’OTAN et assume notamment, entre mars et juillet 2016, la direction de la mission par intérim. A ce titre, il a donc siégé au comité militaire de l’Union Européenne (CMUE), et a travaillé spécifiquement sur la transition entre les deux missions EUMAM et EUTM RCA. Il est notamment un des promoteurs de la contribution portugaise à la PSDC, tant en RCA comme dans les missions EUTM Mali et EUTM Somalie. Il a été aussi activement engagé dans la coordination du staff de la représentation militaire, contribuant au développement des concepts et capacités de l’UE.

(Leonor Hubaut)

NB : Le général Maio est chevalier de l’Ordre militaire d’avis et il est aussi décoré avec les médailles de services distingués (échelon argent), du Mérite militaire, de la Croix de Saint George et de D. Afonso Henriques. Il parle couramment portugais, anglais et français. Il est marié et père de trois filles.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.