Un général de gendarmerie va prendre le commandement de EUCAP Sahel Mali

Un général de gendarmerie va prendre le commandement de EUCAP Sahel Mali

(B2 - exclusif) C'est un praticien, adepte de la gestion de crises internationales, qui va succéder à un diplomate à la tête de la mission de l'UE de renforcement des capacités au Mali (EUCAP Sahel Mali).

Selon les informations de B2, le général français de gendarmerie Philippe Rio devrait être nommé pour remplacer le diplomate Albrecht Conze (nommé ambassadeur allemand au Zimbabwe). Les ambassadeurs du COPS devraient avaliser cette nomination lundi (18 septembre) qui sera effective à compter du 1er octobre jusqu'au 14 janvier 2018 (avant une autre prolongation.

Passé par plusieurs postes au niveau européen, notamment à la représentation permanente française auprès de l'UE, au Shape, ou à la gendarmerie européenne, Philippe Rio est un spécialiste de la gestion internationale de crises, dont il n'aura pas peu besoin au Mali. La nomination d'un gendarme parait ainsi bien adaptée au panorama civilo-militaire des différentes forces de sécurité maliennes, à un moment où celles-ci doivent affronter de multiples crises, en même que se réorganiser, se restructurer et recruter.

35 ans de gendarmerie

Admis à l’école spéciale militaire de Saint-Cyr en 1980, il s’oriente vers une carrière dans gendarmerie à son issue et suit l’école des officiers de la Gendarmerie nationale de Melun (1982-1983). A ce titre, il assure le commandement d'unités de terrain, d'abord au peloton de la gendarmerie mobile de Chaumont (1983-1987), puis d'une compagnie de la Garde républicaine, assurant la sécurité du Parlement (1987-1991) et de la compagnie de la gendarmerie départementale d’Aix en Provence (1991-1994), puis du groupement de gendarmerie départementale de l’Aude (2001-2004).

Spécialiste de la prévention des trafics de drogue

Entretemps, il a été chef de la section de lutte anti-drogue à la Direction générale de la gendarmerie nationale, charge de développer une stratégie de prévention de la toxicomanie et de lutte contre les trafics, avec le déploiement de techniques et d'outils d'analyse criminelle au niveau national (1994-1997).

Une carrière qui se poursuit à l'OTAN et auprès de l'UE

Affecté à l’état-major militaire de l’OTAN pour l’Europe (SHAPE), à Mons, comme conseiller juridique (1998-1999), il bascule dans le domaine du renseignement (1999-2001), chargé de transférer des outils policiers d'analyse de renseignement dans les systèmes de renseignement militaire. Il met en œuvre un programme de formation correspondant pour la SFOR et de la KFOR, les forces de l'OTAN établies en Bosnie-Herzégovine et au Kosovo.

Il a été en poste ensuite à la représentation permanente de la France auprès de l’UE à Bruxelles comme conseiller Justice et affaires intérieures (2006-2009), et il prépare à ce titre le moment clé de la présidence française de l'UE (2008) comme la présidence de différents groupes de travail. Revenu à Paris, il dirige le pôle "Prévention et gestion des crises" au sein de la délégation aux affaires internationales et européennes » du ministère de l'Intérieur (2009-2012).

Un passage en Libye et à la Gendarmerie européenne

Philippe Rio rejoint la délégation de l'UE en Libye à Tripoli en tant que conseiller police en 2012 (février à décembre), où il soutient notamment l'ambassadeur de l'UE dans la phase finale de la préparation de la mission EUBAM Libya, chargée d'assister le gouvernement libyen pour gérer les frontières après la guerre civile et la chute de Kadhafi. De retour à l'état-major de la gendarmerie, il devient le chef de la mission des relations internationales militaires de la gendarmerie nationale (2013-2015), avant de devenir commandant de la force de gendarmerie européenne à Vicenza (Italie) (2015-2017). Il avait été nommé en juillet dernier à l'inspection générale de la Gendarmerie (un poste d'attente).

Titulaire d'un diplôme universitaire d'études littéraires et d'un master en sciences politiques (Toulouse, 1997-1998), breveté du Collège interarmées de Défense (1997-1998) en gestion de crises internationales, Philippe Rio a été auditeur de la session régionale (Montpellier) de l’Institut des Hautes Études de la Défense Nationale (2003) et du cours de haut niveau du Collège européen de sécurité et de défense (2011).

(Nicolas Gros-Verheyde)