Un Italien prend le commandement en mer de l’opération anti-piraterie de l’UE

Un Italien prend le commandement en mer de l’opération anti-piraterie de l’UE

Le contre-amiral Simone Malvagna (à gauche) avec son homologue US John Aquilino, commandant actuel de la CMF (crédit : EUNAVFOR Atalanta / CMF)

(B2 - exclusif) L’opération anti-piraterie de l'UE dans l’Océan indien et le Golfe d'Aden (EUNAVFOR Atalanta) va avoir un nouveau commandant sur zone. Le contre-amiral Simone Malvagna devrait succéder au contre-amiral Fabio Gregori à compter du 5 avril 2018. La décision devrait être avalisée par le Comité politique et de sécurité (COPS) ce mardi (27 mars).

A bord du Carlo Margottini

Simone Malvagna commandera l'opération en mer à bord de l'ITS Carlo Margottini (F-592), la troisième des frégates multi-rôles de classe FREMM livrées à la marine italienne, basée dans le port de La Spezia et appartenant au 2e groupe naval. Il a notamment été durant un an l'officier commandant du San Giusto (L-9894) d'octobre 2014 à octobre 2015 et plusieurs fois engagé dans les opérations nationales de secours en Méditerranée Mare Nostrum et Mare Sicuro.

Un officier spécialisé dans les armes et la plongée sous-marine

Né à Catane le 8 novembre 1968, il a vécu son enfance à Syracuse (Sicile). Diplômé de l'Institut naval de Syracuse, il suit les cours de l'Académie navale (1987-1991), continue sa formation à bord de la frégate italienne Aliseo (F-574, classe Maestrale), et obtient la qualification d'officier des systèmes d'armes et de missiles. De 1992 à 1994, il est officier 'opérations - armes' puis, en 1995, responsable de la branche 'armes' de la frégate Espero (F-576). Au cours de la même période, il suit une formation au centre des opérations spéciales (Naval Special Ops Centre) puis comme 'opérateur de plongée de sécurité' au Centre de la formation de la marine.

Des postes de commandement à bord de l'Urania, du Spica et de l'Alcione

Spécialisé dans la direction des armes avec le grade de lieutenant, Simone Malvagna occupe le poste de chef des armes et chef des opérations sous-marines de 1996 à 1997 à bord de corvette Urania. Après avoir suivi le 23e cours d'état-major au Naval War College de Livourne et la 202e session de l'École de commandement naval, il obtient son premier commandement à bord du patrouilleur de haute mer Spica de 1999 à 2000. Il a ensuite été commandant de la corvette Alcione (2000-2001), engagé dans les activités de l'École de commandement et des officiers de manœuvre d'apprentissage.

La MFO dans le Sinaï et la composante maritime de la FINUL

De juillet 2001 à août 2002, il est affecté à la Force multinationale de maintien de la paix (MFO) au Sinaï (Égypte), en tant qu'officier de marine principal et conseiller à la force du quartier général de la marine à El Gorah. Il sert aussi comme commandant adjoint du contingent italien. Après une affectation en Italie à l'école des cadets "F. Morosini "à Venise (2002 à 2005), il passe commandant et devient officier d'état-major au Bureau de la formation de l'état-major général de la défense italienne (2005 à 2008). En octobre 2008, il reprend du service en mer comme officier de commandement à bord du Scirocco (F-573), qui sert de navire amiral de la composante maritime de la FINUL (la force des Nations unies au Liban). D'octobre 2009 à octobre 2010, il commande une nouvelle classe de navires, le Comandante Borsini (P-491), et retrouve la FINUL, puisque ce navire nouvellement arrivé dans la flotte italienne sert de navire amiral.

Responsable et professeur de la branche d'études "Artillerie et missiles" à l'Académie navale (octobre 2010 - octobre 2014), après un passage au commandement du navire de débarquement San Giusto, il devient en septembre 2015, le chef d'état-major du 3e groupe naval (amphibie).

(Nicolas Gros-Verheyde)