EUAM RCA, la mission d’appui aux forces de sécurité intérieure centrafricaines officiellement lancée

(B2) Les Européens ont formellement approuvé jeudi (30 juillet) le lancement de la nouvelle mission civile menée au titre de la politique de sécurité et de défense commune en Centrafrique, EUAM RCA

Réunion de la cellule interopérabilité avec des responsables de la gendarmerie centrafricaine (crédit : EUTM RCA - juin 2020 - archives B2)

Cette décision a été formellement approuvée par les Européens jeudi (30 juillet) au terme d'une procédure écrite, lancée le 22 juillet par les ambassadeurs du Coreper. Elle fait suite à l'approbation par les ambassadeurs du COPS le 18 juin du plan d'opération (OpPlan) de la mission. Malgré les difficultés liées au Covid-19, cette décision prise en plein été par les Européens témoigne de leur volonté de ne pas abandonner le terrain.

Un peu de retard lié au Covid-19

La mission EUAM RCA vient prendre le relais du pilier interopérabilité mis en place au sein de sa grande soeur EUTM RCA, fin 2018 (lire : Un pilier interopérabilité au sein de la mission EUTM RCA. Les 28 sont d’accord) (1). Cette mission formée essentiellement de policiers et de gendarmes conserve son objectif premier : soutenir la réforme du secteur de la sécurité et contribuer à la réorganisation et au déploiement des forces de sécurité intérieure du pays, comme les Européens l'avaient acté le 9 décembre dernier (lire : Les 28 approuvent le cadre de la nouvelle mission EUAM RCA (v2)). Des éléments précurseurs ont été positionnés normalement pour une durée maximale de six mois. La pandémie de Covid-19 a retardé le démarrage de la mission, prévue initialement plutôt avant l'été que durant l'été...

Une capacité initiale opérationnelle atteinte

Comme l'a recommandé le commandant d’opération civile de l'UE, la mission devrait ainsi être lancée le 9 août 2020 pour une période de deux ans, indique la décision. 
EUAM RCA ayant atteint sa capacité opérationnelle initiale, le commandant d’opération civile de l’EUAM RCA est autorisé avec effet immédiat à entamer l’exécution de la mission. Comme la plupart des missions de l'UE désormais, EUAM RCA disposera d'une  cellule de projets pour « recenser et mettre en œuvre des projets » dans des domaines liés à son activité et pour « en promouvoir les objectifs ».

Un budget de 15 millions par an

Le budget prévu pour la durée de la mission (jusqu'au 8 août 2022) est fixé à 30,352 millions d'euros, soit 15,17 millions d'euros en rythme annuel. Somme prélevée sur la ligne PESC du budget de l'Union européenne. Ce qui correspond peu ou prou au budget des six premiers mois qui avait été fixé à 7,1 millions d'euros. NB : ce budget a été prolongé de façon technique jusqu'au 8 août. La mission est dirigée par le colonel portugais Paulo Soares (lire : La nouvelle mission civile en Centrafrique (EUAM RCA) confiée à un colonel portugais).

(Nicolas Gros-Verheyde)

Télécharger la décision et le communiqué FR / ENG

  1. Le mandat de la mission EUTM RCA a été modifié pour tenir compte de la création d'EUAM RCA. Lire : La mission EUTM Rca prolongée de deux ans et recentrée sur la formation militaire

Les principales dates

  • Le 15 octobre 2018, les ministres approuvent l'idée de faire davantage en Centrafrique.
  • Le 10 décembre 2018, une petite cellule interopérabilité (civilo-militaire) voit le jour au sein de la mission de formation EUTM RCA (lire : Un pilier interopérabilité au sein de la mission EUTM RCA. Les 28 sont d’accord).
  • Le 12 juillet 2019, lettre d'invitation du président de la République centrafricaine à la Haute représentante de l’Union.
  • Le 15 juillet 2019, les ministres demandent officiellement à la Haute représentante de l'UE de plancher sur le sujet.
  • Le 21 novembre 2019, approbation du concept de gestion de crise.
  • Le 18 juin 2020, approbation du plan d'opération (OpPlan) par le COPS.
  • Le 9 août 2020, lancement officiel de la mission.

Lire sur le sujet :

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.