Un Italien prend le poste de numéro 2 de l’opération anti-piraterie de l’UE Atalanta

Un Italien prend le poste de numéro 2 de l’opération anti-piraterie de l’UE Atalanta

(B2) Le contre-amiral Xavier Larreur de Farcy de Pontfarcy a remis, jeudi (4 juillet), le bâton du commandement adjoint de l'opération anti-piraterie de l'UE (Eunavfor ATALANTA) à son homologue italien, le contre-amiral Giovanni Battista Piegaja. Passation de pouvoir effectuée lors d'une petite cérémonie au quartier général de l'opération à Rota

Le Français, officier de réserve, a assuré la 'soudure' entre son compatriote Marc Aussedat— parti commander le groupe aéronaval formé autour du Charles de Gaulle (TF473) — et l'Italien.

Un chasseur de mines

Né à Lucques, en Toscane, le 24 décembre 1962, Battista Piegaja a intégré l'Académie navale d'octobre 1983 à avril 1987, comme enseigne de vaisseau. Après avoir navigué sur le destroyer Ardigo de 1988 à 1990, il rejoint la communauté des chasseurs de mines sur le Lerici (1991-1992), dont il devient le commandant en second, et l'Alghero (1992-1994). Il prend le commandement du Lumana en 1995-1996 et participe à l'opération 'Decisive Enhancement' en mer Adriatique, chargée du déminage des anciens ports et des voies d'accès de l'ancienne Yougoslavie. Il servira aussi à l'escadron de lutte contre les mines COMSQUADRAG 54, puis chef 'Ops' au commandement italien de la lutte contre les mines COMFORDRAG.

Sur le Bersagliere

Après avoir fréquenté le collège d'état major militaire italien en 2001 et obtenu une maîtrise en études stratégiques militaires internationales, il reprend des fonctions d'active en tant que commandant en second (XO) de la frégate ITS Bersagliere jusqu'en 2003. Il participe à plusieurs missions de patrouille dans le détroit de Sicile et à l'opération « Active Endeavour » de l'OTAN en Méditerranée orientale, déployée après les attentats de 2001.

Enseignant à l'académie navale

Il prend le commandement de l'escadron de lutte contre les mines ComSquadrag 53 en 2003-2004, puis passe au commandement italien de la lutte contre les mines ComFordrag, aujourd'hui MaricoDrag (2004 - juillet 2006), et à l'état-major de la marine italienne, de septembre 2006 à octobre 2009. Il participe alors au test OTAN des ports à La Spizia, Tarante (Italie) et Eckernfoerde (Allemagne). Après une période d'enseignement sur les mines comme coordinateur des cours (novembre 2009 à mai 2014), puis d'enseignement à l'Académie navale de Livourne, il prend le commandement du groupe de lutte contre les mines antipersonnel de l'OTAN (COMSNMCMG2) de juin 2014 à mai 2015.

Dans le commandement de Mare Sicuro

En juin 2015, Battista Piegaja devient chef du bureau de la recherche et développement pour quelques mois, avant de passer en décembre 2015, au commandement des forces de guerre des mines de la marine italienne de La Spezia comme chef d'état-major (numéro 2). Durant cette période, il assure la même fonction au sein de 'Mare Sicuro', à quatre reprises, l'opération nationale déployée en Méditerranée centrale, au large de la Libye pour traquer les passeurs et venir en aide aux bateaux de migrants.

Il vit à Lucques avec son épouse, Paola, et ils ont deux fils : Federico (29 ans) et Alessandro (27 ans). Ancien joueur de baseball de bon niveau.

(NGV)

Télécharger sa biographie