Cinq perturbateurs maliens considérés persona non grata en Europe (v2)

(B2) L’Union européenne a dès aujourd’hui (jeudi 18 juillet) imposé des sanctions à cinq personnalités maliennes actifs dans le nord du pays (Gao, Kidal, Tombouctou, Bourem) et considérés comme des éléments de trouble aux accords de paix maliens. Ils sont

Mali : des terroristes toujours présents. Une opération Serval toujours nécessaire (Foucaud)

(BRUXELLES2) Les mouvements terroristes ne semblent pas totalement hors d’état de nuire au Mali. La récente annonce (mardi 22 avril) par le MUJAO du décès de l’otage français Gilberto Rodriguez Leal, le prouve. Tout comme, le ciblage, mercredi (23 avril), d’un