Un nouveau commandant d’opération à la tête d’EUNAVFOR Atalanta. Un des premiers officiers espagnols anti-piraterie

(B2) Le vice-amiral espagnol Eugenio Diaz Del Rio va succéder au général de division Antonio Plannels Palay comme commandant de l'opération de l'Union européenne au large de la Somalie (EUNAVFOR Atalanta), le 19 février

 La décision est avalisée ce mardi (26.01) au comité politique et de sécurité sans vraiment de débat. L'Espagne a repris du Royaume-Uni, le commandement de l'opération depuis 2019 et le départ des Britanniques de l'Union. L'officier sera d'ailleurs basé au QG de Rota (Sud de l'Espagne) (lire : Le QG de Rota sera opérationnel dès janvier 2019 (Amiral Martorell)

C'est un retour aux sources pour ce Galicien d'origine qui a été un des premiers officiers espagnols, sur zone, aux prises avec les pirates somaliens. Cette tâche anti-piraterie n'est pas terminée sur zone. Mais elle devenue secondaire aujourd'hui. Le vice-amiral aura pour tâche de mettre en œuvre le nouveau mandat de l'opération dédié à la lutte contre les trafics dans la zone Golfe d'Aden et Océan indien (Lire : Avec quatre nouvelles tâches, EUNAVFOR Atalanta devient une opération de surveillance maritime globale de l’Océan indien)

Issu d'une famille de la marine

Né à Vigo (Galice) en 1961, marié et père de cinq enfants, il appartient à une famille « de longue tradition au sein de la marine » selon le Faro de Vigo, le journal local. Son père, Ángel Díaz del Río, appartenait également à l'Armada espagnole. Il a été directeur des études à l'ETEA (Escola de Transmisións e Electricidade da Armada) et a dirigé pendant des années une académie de formation de la marine marchande à Vigo, « par laquelle sont passés de nombreux professionnels de la mer, parmi lesquels certains hommes politiques et d'autres qui occupent actuellement des postes importants dans les administrations publiques et les entreprises privées ». Deux autres de ses frères d'ailleurs dans la Marine.

Un spécialiste des système de combat

Diplômé de la Naval Warfare School, Eugenio est spécialiste des systèmes de combat et de l'action tactique. Il est affecté au départ à la corvette «Cazadora» en tant qu'en tant qu'officier du centre d'information de combat et observateur de l'appui-feu des canons de la marine. Il a ensuite commandé le patrouilleur 'Toralla'.

Déployé durant la guerre Iraq-Koweit en 1990

Il sert à bord de la frégate 'Santa María', durant près de quatre ans, participant à la première guerre du Golfe en 1990, ainsi qu'aux exercices, opérations et déploiements des forces navales permanentes de l'OTAN (STANAVFORLANT et STANAVFORMED). Il commande ensuite le patrouilleur rapide SPS "Laya" et est en 1998 et 1999 chef d'état-major du 41e escadron de frégates (frégates de classe Santa María).

Dans les états-majors de l'OTAN

En 2000, il est officier d'état-major des opérations de la Force navale permanente de l'OTAN en Méditerranée (STANAVFORMED), puis prend le commandement de la corvette 'Vencedora' avec laquelle il participe à l'opération 'Coherent Behaviour' intégrée dans l'EUROMARFOR. Il poursuit dans la lignée otanienne, en 2004, avec une rotation d'un an à l'état-major du Commandement de la composante maritime (MCC) de l'OTAN à Northwood (Royaume-Uni), dans la division N3. Il s'occupe alors de la NRF (Force de réaction de l'OTAN), de l'appréciation de la situation maritime et de la planification opérationnelle (Operational Planning and Maritime Situational Awareness).

A la tête du Méndez Núñez...

En septembre 2007, il prend le commandement de la frégate de défense aérienne 'Méndez Núñez' (F-104), déployée dans l'Océan indien, à un moment clé : quand la piraterie maritime monte en flèche dans la zone. Il vient tout juste de terminer diverses manœuvres avec la marine britannique, en mer rouge, et s'apprête à traverser le canal de Suez pour rentrer en Espagne, en avril 2008, quand l'ordre tombe, comme le raconte alors le Faro de vigo : le Playa de Bakio, un thonier basque espagnol, vient d'être attaqué le 19 avril au large de la Somalie. Tout juste quelques jours après un voilier français, le Ponant.

... face aux premiers pirates somaliens

Les marins du thonier (galiciens et basques) sont pris en otage. Il faut leur venir en aide. Français et Espagnols décident de coordonner leurs efforts sur place. La France met à disposition de l'Espagne sa base navale et aérienne de Djibouti (lire : France et Espagne décidés à agir sur la piraterie maritime). Un dispositif qui laissera des traces. Formalisé quelques semaines plus tard sous forme d'un accord bilatéral entre Paris et Madrid, il sert de base à l'opération européenne anti-piraterie, poussée par les deux pays, qui deviendra l'opération Atalanta. NB : Les marins sont libérés quelques jours après (après versement d'une rançon).

De retour dans l'Océan indien en 2014

En avril 2009, Eugenio est affecté à l'état-major général de la marine espagnole en tant que chef de la branche des plans stratégiques (dans la division des plans et des politiques). Il prend le commandement du SNMG2 (le groupe maritime permanent de l'OTAN) entre juin 2013 et juillet 2014, à bord du Blas de Lezo (F-103), déployé six mois en Méditerranée et en mer Noire, dans le cadre de l'opération anti-terroriste 'Active Endeavour' et de la NRF et, durant, sept mois dans l'Océan Indien dans le cadre de l'opération anti-piraterie de l'OTAN (Ocean Shield - CTF-508).

Une carrière à l'état-major et à Marcom

A son retour de l'OTAN, il est nommé chef de cabinet du chef de la marine espagnole (AJEMA), puis affecté, en 2015, au poste de chef de la division des plans et politiques à l'état-major général de la marine espagnole. En juillet 2016, il file à Northwood (Royaume-Uni), comme chef d'état-major du commandement maritime allié (MARCOM) de l'OTAN à Northwood (Royaume-Uni). À l'été 2019, retour à Madrid, pour un poste de  chef de la division 'plans et politiques' au quartier général de la marine espagnole. Et, en mai 2020, il prend le commandement des forces maritimes espagnoles (COMSPMARFOR).

(Nicolas Gros-Verheyde)


Carrière militaire

  • lieutenant de navire - teniente de navío (OF2) : juillet 1988,
  • capitaine de corvette - lieutenant commander (OF3) : juillet 1997
  • capitaine de frégate - commander (OF4) : 1er juillet 2004
  • capitaine de vaisseau - captain (OF5) : avril 2009
  • contre-amiral (OF6) : septembre 2015 (mai 2013-juillet 2014 à titre temporaire)
  • vice-amiral (OF7) : avril 2018

Télécharger sa biographie (armée espagnole)

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.