Les Néerlandais veulent dépenser plus et mettre de l’Européen dans leur défense. La politique étrangère aussi doit être dopée

(B2) Abandon de l’unanimité, Conseil de sécurité européen, sanctions extraterritoriales, + 25% pour la défense… etc. Le programme du gouvernement Rutte IV, signé mercredi (15 décembre), met la barre très haut. En rééquilibrant la défense dans un sens plus européen, la coalition entre les libéraux de droite et de gauche

Les 27 décident de garder l’Éthiopie à leur agenda, sans taper trop fort sur Addis Abeba

(B2) Le conflit continue en Éthiopie. Et les Européens, divisés sur la voie à prendre, marchent sur des oeufs. Réunis au sommet, les 27 se contentent pour l’instant de suivre de près la situation. Peu de prises sur une vraie guerre, civile, féroce Alors que les forces gouvernementales de l’Éthiopie et du Tigré

Biélorussie et migrations externes. Face à l’instrumentalisation, les Chefs pressent le pas !

(B2) Les 27 chefs d’État et de gouvernement ne sont pas contents, et le font savoir. La gestion de la migration externe doit s’accélérer, martèlent-ils au Conseil européen ce jeudi (16 décembre). Ils demandent à l’exécutif européen et aux ministres d’avancer leurs travaux sur tous les plans : l’aide au

Ukraine. Les Européens lancent un avertissement au Kremlin : ne franchissez pas la ligne rouge. Ou il y aura des conséquences massives. Lesquelles ?

(B2) Face aux bruits de bottes russes aux portes de l’Ukraine, les Européens réunis en sommet à Bruxelles ce jeudi (16 décembre) ont convenu de possibles sanctions en cas de nouvelle agression militaire. Dans la foulée du sommet avec les pays du Partenariat oriental (lire : Les Européens promettent davantage de paix