[Projet PESCO] Où en est le commandement médical européen ?

(B2) Le Commandement médical européen est un projet dirigé par l’Allemagne, et soutenu activement par la France et l’Italie, né dans le cadre de l’OTAN, a été porté ensuite au sein de l’Union européenne et de la coopération structurée permanente (PESCO/CSP).

Le nouveau mécanisme de protection civile (RescUE) adopté par le Parlement européen

(B2 à Strasbourg) Le nouveau programme européen destiné à renforcer les capacités de réaction aux catastrophes naturelles — feux de forêts, inondations… — dans les États membres, a été adopté mardi (12 février) par le Parlement européen, réuni en plénière

Joint press conference with NATO Secretary General Jens Stoltenberg and EU High Representative Federica Mogherini

Entre l’OTAN et l’UE, les sourires sont de rigueur. De nouvelles actions communes pour renforcer la coopération

(B2) L’Union européenne et l’OTAN ont adopté simultanément, mardi (5 décembre), une nouvelle vague d’actions communes, venant illustrer l’accord signé en marge sommet de l’OTAN à Varsovie, définissant sept domaines d’intérêt communs de coopération, et compléter les 42 actions déjà

(crédit: UE)

Europe et Japon d’accord pour un partenariat stratégique

(B2) A la veille du G20, le Premier ministre nippon Shinzo Abe a fait escale, jeudi (6 juillet), à Bruxelles. Européens et Japonais semblent déterminés, malgré la désertion américaine à continuer d’œuvrer de concert pour établir un ensemble d’accords multilatéraux.

Des militaires en cas de catastrophe. Oui mais de facon coordonnée

(BRUXELLES2) Peut-on utiliser des moyens militaires face aux catastrophes naturelles ou aux changements climatiques ? C’est une des questions essentielles posées par le rapport de l’eurodéputé estonien Indrek Tarand (Verts/ALE) voté jeudi (22 novembre) en plénière au Parlement européen. Un

L’armée allemande autorisée à intervenir sur le sol… mais pour quoi ?

(BRUXELLES2) La décision de la Cour constitutionnelle allemande intervenue à l’été 2012 a été présentée comme une révolution, permettant l’usage de la force armée à l’intérieur du territoire. Le texte de la décision mérite cependant une lecture attentive. Car il