Un amiral français nommé chef de l’état-major de l’Union européenne (V2)

Un amiral français nommé chef de l’état-major de l’Union européenne (V2)

(B2 - exclusif) C'est un nom bien connu des lecteurs de B2 qui va prendre la direction générale de l'état-major de l'Union européenne (EUMS ou EMUE), l'année prochaine : l'amiral Hervé Bléjean. Il va remplacer le général finlandais Esa Pulkkinen nommé en mai 2016 à compter du 28 mai 2020

Hervé Bléjean, alors contre-amiral lors de son commandement à l'opération Sophia (crédit : EUNAVFOR Med)

L'amiral a été élu lors de la réunion du comité militaire hier (21 mai) en format des chefs d'état-major. Cette nomination signe un retour de la France à un poste de premier plan de la PSDC. Depuis le départ du général de Rousiers de la tête du comité militaire de l'UE, en 2015, les Français n'avaient plus de poste de tête dans la gestion de crises de la PSDC. L'état-major lui-même n'a plus été commandé par un Français depuis douze ans, le général français Jean-Paul Perruche avait exercé cette fonction de 2004 à 2007 (1). On peut noter aussi que c'est la première fois qu'un marin prend la tête de l'état-major de l'UE, signe de la nouvelle importance du volet maritime dans les missions et opérations de la PSDC.

Dernier commandant de la Jeanne (d’Arc), promu au grade de contre-amiral en septembre 2013, Hervé Bléjean assume les fonctions de commandant adjoint de la Force maritime française (FRMARFOR). Parallèlement, il prend le commandement de la force opérationnelle multinationale 150 (CTF 150), engagée dans des opérations antiterroristes au large des côtes somaliennes, puis commande la force navale européenne anti-piraterie (EUNAVFOR ATALANTA), déployée au large de la Somalie de décembre 2013 à avril 2014 à bord du TCD Siroco (lire : L’ancien pacha de la Jeanne d’Arc à la tête d’EUNavfor).

A l'issue de ce commandement, il est nommé chef adjoint de la marine chargé des relations internationales pour l’état-major de la marine avant de venir seconder l'amiral Credendino comme numéro 2 de l'opération Sophia (EUNAVFOR Med), opération de l'UE de lutte contre les trafics en Méditerranée, de juin 2015 à mars 2016. (lire : EUNAVFOR Med une pièce dans un puzzle plus complet (Bléjean)). Nommé sous-chef d’état-major opérations du commandement des forces alliées à Naples en juillet 2016, il prend les fonctions d'adjoint du commandement maritime de l’OTAN (MARCOM) à partir de juin 2017. Il passe au grade de vice-amiral en septembre 2017. Il a été ensuite numéro 2 du Marcom. Il a été auditeur de la 62e session de l’IHEDN (cycle 2009-2010).

(Nicolas Gros-Verheyde)

Sur sa biographie antérieure, lire L’ancien pacha de la Jeanne d’Arc à la tête d’EUNavfor

Télécharger une bio en anglais (source OTAN)

(1) Le seul militaire à un poste de direction était le général Daniel Grammatico, directeur des opérations de l'état-major, qui vient de prendre ses fonctions de chef de la cellule de coordination régionale pour le Sahel (RACC). On trouve aussi un général français, Yvan Gouriou, comme chef de cabinet du président du comité militaire.

Précisions sur la date exacte de la prise de fonction et la présence française dans les instances militaires