L’Union entérine le décès de Iosif Kobzon et dégèle ses avoirs

Statue de Kobzon à Donetsk (source : Wikipedia)

(B2) Le Conseil de l'UE a mis à jour lundi (21 janvier) sa 'liste noire' de personnes menaçant l'intégrité ou déstabilisant l'Ukraine. Elle a rayé de l'annexe 1 du règlement (UE) n ° 269/2014 Iosif (Joseph) Davydovich Kobzon, décédé le 30 août dernier à l'âge de 80 ans d'un cancer. Ses avoirs sont donc dégelés. La liste noire comporte désormais 163 personnes et 44 entités, selon nos informations.

Membre de la Douma et de 'Russie Unie', originaire du Donbass, Iosif Kozbon avait été nommé consul honoraire de la 'république populaire de Donetsk'. C'est à ce titre qu'il était inscrit depuis le 16 février 2015 sur la liste noire de l'UE. Mais il est surtout connu en Russie pour être un chanteur d'opérettes, d'airs populaires et patriotiques (lire dans Le Point son portrait). Il s'est produit à plusieurs reprises, accompagné d'orchestres militaires, devant les plus hautes personnalités du régime (extrait ci-dessous).

NB : Dans certains cas, garder un certain temps des personnes décédées sur liste noire peut avoir un intérêt, notamment pour empêcher les héritiers de bénéficier des avoirs de leur parent décédé.

(NGV)

Télécharger le règlement et la décision

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen à l'université Paris I Pantheon Sorbonne. Journaliste professionnel depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir). Auditeur de la 65e session de l'IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale).

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.