Carnet (08.07.2021). Présidence slovène. Confidentiels. Défense. Diplomatie. Sécurité. Pouvoirs

(B2) La prise de présidence par la Slovénie, pour la deuxième fois de son histoire, s'annonce sportive, avec la personnalité de son dirigeant, Janez Janša, peu enclin à supporter des critiques, internes comme externes, et focalisé sur la dimension 'Balkans'. Il ne faudrait cependant pas sous-estimer la vertu de ce petit pays, issu de l'ex-Yougoslavie, qui en a surpris plus d'un par son entêtement et sa réussite...

 À la une : présidence slovène de l'UE

Cap sur les Balkans. « Relance, résilience et autonomie sont nos priorités » a résumé le premier ministre slovène Janez Janša (SDS/PPE), dans son discours d'entrée au Parlement européen, mardi (06.07). L'Union européenne doit se « concentrer davantage sur une Union de la santé » et renforcer son « autonomie stratégique » a-t-il indiqué. La présidence slovène entend aussi « redynamiser » la perspective de l'élargissement avec les pays des Balkans. Sommet prévu mercredi (06.10) en Slovénie.

Du hard power également. « Le soft power n'est pas suffisant. Nous devons être en mesure de fournir une sécurité fondamentale. Si l’Union européenne souhaite devenir une force régionale et mondiale d’importance, nous devons combiner le soft et le hard power » a mis en avant Janez Janša.

... Russie, Turquie, Chine et Inde. Au niveau des relations internationales, plusieurs dossiers sont clés, selon le premier ministre slovène : les « relations à long terme » avec la Russie ou la Turquie — « qui devient l’un des acteurs les plus importants en Méditerranée » —, la question des « frontières entre les relations économiques et commerciale et l’indépendance stratégique nécessaire » de l’UE vis-à-vis de la Chine ou encore sur les relations avec l'Inde. (discours)

Balkans et défense. « Impliquer davantage les pays des Balkans occidentaux » dans les outils de la PSDC (PESCO, Fonds européen de défense et boussole stratégique). Tels sont les objectifs recherchés par la Slovénie durant sa présidence du Conseil de l’UE, assure le secrétaire d’État à la Défense, Uroš Lampret, mercredi (7.07). (communiqué). Lire aussi notre interview avec le ministre de La Défense

Le Parlement en vigie. Plusieurs groupes parlementaires sont inquiets des menaces pesant sur les médias ou l'indépendance de la justice en Slovénie. Ils l'ont fait savoir vertement lors du débat avec le premier ministre slovène, de façon parfois très âpre. Lire article blog

Parquet européen. Le premier ministre slovène a nié mettre de la mauvaise volonté à nommer les deux procureurs délégués (les seuls restant à nommer parmi les 22 pays européens coopérant au Parquet). Il a en revanche mis en doute la crédibilité de ce mécanisme, dès lors que ses « collègues hongrois, irlandais, polonais, suédois et danois » n'y participent pas. « Pourquoi les fonds européens seraient-ils protégés dans certains pays et pas d’autres ? » a-t-il interpelé.

Pour votre agenda. Le calendrier des réunions du Conseil (formelles et informelles) pour ce second semestre 2021 est disponible ici.

© Confidentiels

© Conseil Affaires étrangères. Israël, la géopolitique des nouvelles technologies, l’Éthiopie et les partenariats à l’agenda du Conseil des Affaires étrangères de lundi (12.07). L'agenda prévisionnel détaillé en avant-première, article B2

© Libye. Papier d'options. Le comité politique et de sécurité (COPS) a approuvé mercredi (07.07) un papier d'options du SEAE sur le soutien au processus de paix en Libye. À l'agenda : la reprise des formations de garde-côtes par l'opération EUNAVFOR Med Irini, la surveillance des ports, ainsi que la dynamisation de la mission EUBAM Libya dans le soutien aux forces de sécurité. Voir article B2 (avril)

© Présences maritimes coordonnées. Les ambassadeurs du COPS ont discuté mercredi (07.07) des prochaines étapes de ce concept, à la lumière des premières leçons de l'expérience pilote dans le Golfe de Guinée (sur le pilier 1 - présence en mer), et d'une « feuille de route » du SEAE présentant de nouvelles propositions. Plusieurs zones — IndoPacifique, Méditerranée orientale, Golfe — concourent pour la désignation de 'zone d'intérêt maritime européen'.

© À l'agenda du COPS. La désinformation, les mesures d'assistance au titre de la nouvelle facilité européenne pour la paix, la Libye (derniers développements politiques) et un échange avec le secrétaire général adjoint du SEAE aux Affaires politiques, Enrique Mora, figuraient aussi au menu des ambassadeurs du COPS, mercredi (07.07).

© Facilité européenne pour la paix en Afrique. Un des premiers programmes issus de ce nouvel instrument pourrait concerner le soutien à l'Union africaine, notamment aux missions de maintien de la paix particulièrement en Somalie (AMISOM). Une continuation des projets entamés au titre de la facilité africaine pour la paix.

© Liste anti-terroristes. La révision de la liste noire anti-terroristes de l'UE est en cours (comme tous les semestres). Aucun changement fondamental à attendre, selon des premières informations. Le texte devait être adopté par les ambassadeurs du Coreper II mercredi (07.07).

DÉFENSE UE

© La Norvège dans le FEDEf. Les entreprises norvégiennes participeront bien à ce programme établi sur la base du marché intérieur européen. Logique a priori. Puisque la Norvège est membre de l'espace économique européen. Mais pas si évident que cela ! Il reste quelques détails à régler. Lire article exclusif B2

Mobilité militaire. Adoption. L'accord sur le mécanisme pour l'interconnexion en Europe (MIE) a été adopté par le Parlement européen, mardi (06.07) pour le cadre financier 2021-2027 (MFF). Consacré aux infrastructures de transports, il prévoit une dotation de 1,6 milliard € (en prix courants) pour les projets d'infrastructure à double usage, répondant aux besoins civils et militaires. (texte) La présidente de la commission Transports Karima Delli (Verts/EELV) regrette que la mobilité militaire « ampute » trop le budget global du mécanisme Interconnexion. (communiqué)

OTAN

Ukraine. Sécurité énergétique. L'Ukraine (non membre de l'OTAN) devient officiellement le douzième membre du Centre d’excellence OTAN pour la sécurité énergétique (NATO ENSEC), ce mercredi (07.07). (communiqué)

Missions et opérations

© EUTM Mali. Le général espagnol Gracia Herreiz fait le point pour B2 sur les six mois passés à la tête de la mission de formation des forces armées maliennes (FAMA), marqués par le coup d'État, ou encore l'annonce française de la transformation de Barkhane. La construction d’une base à Sévaré doit commencer en 2022. Un entretien exclusif à lire article B2

© EULEX Kosovo. Le nouveau mandat de la mission de l'Union européenne pour l'état de droit au Kosovo va voir son budget réduit. Parmi les amputés, le personnel, qui va donc être réduit de 500 à 400. Lire article B2 mis à jour. 

© EULEX & Kurti. S'il y a pu y avoir une inquiétude liée aux critiques envers la mission de l'Union européenne pour l'État de droit au Kosovo de la part de celui qui n'était pas encore premier ministre, la fumée blanche semble désormais flotter pour de bon. « Le respect de l'état de droit est l'une des priorités du gouvernement d'Albin Kurti » indique une source bien implantée. Les planètes semblent donc alignées. 

Takuba. Coopération avec le Niger. Les Européens débutent leur coopération avec les forces nigériennes avec l'opération Solstice. L’organisation terroriste EIGS (Etat islamique au Grand Sahara) est affaiblie par les coups de butoir récemment portés, affirme la ministre française des Armées. Lire article B2

MINUSMA. Le mandat de la mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies de stabilisation du Mali a été reconduit par le Conseil de sécurité de l’ONU, mardi (29.06), pour une année supplémentaire, jusqu’au 30 juin 2022. L’effectif reste de 13.289 militaires et 1920 policiers et gendarmes. (résolution 2584, communiqué

… Force du G5 Sahel. L’idée de créer un bureau d’appui des Nations unies pour soutenir la force du G5 Sahel a suscité une vive opposition des États-Unis (refusant également d’octroyer un mandat exécutif, chapitre VII de la Charte des Nations Unies à la force du G5 Sahel) et du Royaume-Uni. Cette demande était pourtant soutenue par le secrétaire général de l’ONU, les Africains et la France. (communiqué + rapport du Secrétaire général, compte-rendu de séance) 

Afghanistan. Retrait US. Les Américains ont achevé « plus de 90 % du processus de retrait » annonce lundi (05.07), l'US Central Command, qui pilote les deux opérations (Resolute support OTAN et opération anti-terroriste US). (communiqué

Politique de défense nationale

Belgique. Renseignement militaire. Des « dysfonctionnements graves » ont été commis au sein de la Défense a reconnu  la ministre Ludivine Dedonder, lundi (05.07), dans l'affaire Jürgen Conings. Et de prôner une réorganisation drastique du SGRS. Lire article B2

France. Arme laser anti-drones. Se défendre contre « des essaims de drones » a été un des leitmotiv du déplacement de la ministre des Armées Florence Parly à Biscarosse au laboratoire de la DGA à Biscarosse (Sud de la France) mercredi (07.07). Un appel à projets sur les drones « intercepteurs de drones » a ainsi été lancé par l’Agence de l’innovation de défense, avec l'objectif de faire des démonstrations au premier semestre 2022. Autre vecteur : « le développement de lasers de puissance », arme « très précise » qui l'avantage de « ne pas nécessiter de munitions » et de pouvoir être utilisée de jour comme de nuit. « Une étape majeure de la lutte anti-drones vient d’être franchie » indique l'intéressée après avoir assisté à une démonstration. (discours)

... À lire. Le rapport du Sénat « Les drones dans les forces armées » des sénateurs C. Perrin, G. Roger, B. Sido et F. Bonneau est disponible en ligne.

France-USA. Discussions. La ministre française des Armées Florence Parly se rend à Washington ce jeudi (08.07) pour rencontrer son homologue Lloyd Austin. Au menu : « la lutte contre le terrorisme, au Sahel et au Levant, mais aussi les nouveaux défis comme le cyber et l'espace ». (tweet)

Allemagne-Luxembourg. Coopération spatiale. Les deux pays veulent travailler ensemble dans le cadre du projet de satellite LUXEOSys NAOS (National Advanced Optical System). Une déclaration d’intention a été signée mardi (06.07) entre les ministres de la Défense allemand et luxembourgeois. (communiqués DE + LUX)

USA. Armée. 20.000 militaires sont victimes d'agressions sexuelles chaque année, révèle le rapport publié, vendredi (02.07), par la commission indépendante de révision (IRC), mise sur pied à la demande du président américain Joe Biden et du ministre de la Défense Lloyd Austin. NB : soit 1,5% environ de l’effectif de l’armée US (rapport + recommandations)

Russie. Stratégie de sécurité nationale. Vladimir Poutine a signé l'ordre exécutif sur la stratégie de sécurité nationale de la Fédération de Russie, vendredi (02.06). Elle réaffirme « les grandes lignes traditionnelles de la politique étrangère russe : attachement au droit international, respect de la non-ingérence dans les affaires intérieures des États ou encore 'protection du peuple de la Russie' définie en « priorité absolue » », rapporte le média d'État Russia Today. (communiqué, stratégie en russe)

Marchés - Équipements

Pologne. Entraînement tactique. L’entreprise française Thalès fournira cinq exemplaires de son système d’entraînement tactique au combat (combat staff trainer) à l’Armée de Terre polonaise. Il s'agit de « contrôler le scénario d’entraînement en tenant compte des éléments de terrain et de la situation tactique perçue » grâce à l’intelligence artificielle. Le contrat a été signé le 11 juin. Les livraisons seront échelonnées sur deux ans. (communiqué)

Danemark. Patrouilleurs. Le ministre danois de la Défense lance une consultation pour un projet de développement de nouveaux navires de patrouille pour la marine danoise. Les entreprises danoises seront « impliquées » dans le processus de développement des navires et l’application de la technologie. « La conception des nouveaux navires servira de base aux décisions concernant les achats et la production futurs dans le cadre du prochain compromis sur la défense », précise le communiqué.

Royaume-Uni. Royal Navy. Les destroyers T-45 de la Navy vont être équipés, « d'ici l'été 2026 », du programme de missile modulaire commun (Common anti-air modular missile (CAMM)) ou Sea Ceptor. C’est l’objet d’un contrat de 11 ans obtenu par la filiale britannique du groupe MBDA. Le système de missiles Aster 30 sera également actualisé, c'est l'objet d'un autre contrat, avec le consortium Eurosam. (communiqué)  

POLITIQUE EXTÉRIEURE

Coopération avec le Royaume-Uni. Un non-paper remis aux experts des États membres préconise d'avoir une attitude plus proactive dans la coopération sur la politique étrangère commune avec les Britanniques. Lire article B2

Désinformation. « Nous sommes en train de demander au Conseil de revoir et élargir le mandat que nous avons » pour lutter contre la désinformation a indiqué Josep Borrell, Haut représentant de l'UE lors d'un débat au Parlement européen mardi (06.07) sur les ingérences étrangères. À l'idée proposée de sanctions visant ces ingérences, il a rappelé que, selon les règles actuelles, « la manipulation de l'information n'est pas illégale ». (discours et communiqué)

Sanctions

Nicaragua. L’Union européenne « étudie les différents instruments à notre disposition, en commençant certainement par de nouvelles sanctions » à l’encontre du régime de Daniel Ortega. Le Haut représentant de l’UE l’a clairement indiqué au Parlement européen, lors en plénière, mardi (06.07). « Ortega a choisi la voie de la confrontation » pour Josep Borrell. Le chef de la diplomatie européenne a cité à l’appui de nouvelles arrestations d’opposants, dans la nuit de lundi à mardi, à quelques mois d’élections présidentielle et législatives. Depuis trois ans, l’Union européenne suit une « approche graduelle » à la crise politique qui sévit au Nicaragua. Le cadre de sanctions, « appliqué pour la première fois en mai 2020 », a été « prolongé jusqu'en octobre 2021, car il est prévisible qu'elle doive être utilisée à nouveau ». (discours)

RD Congo. Le Conseil de sécurité des Nations Unies a renouvelé, mardi (29.06), le dispositif de sanctions (embargo sur les armes et mesures individuelles). Il a également ajouté la possibilité de mettre sur liste noire les personnes qui « ont planifié, dirigé ou commandité des attaques contre le personnel médical ou le personnel humanitaire ». L’ONU met en garde sur le renforcement de la sécurité des stocks d’armes et de munitions. Le risque étant que « des groupes armés s’emparent de pièces pour fabriquer des engins explosifs improvisés ». (communiqué, résolution 2582, compte-rendu de séance) 

Droits de l’Homme. La corruption doit être ajoutée aux critères du nouveau régime de sanctions horizontal des droits de l'Homme (régime Magnitski) lors de sa révision, demande formellement le Parlement européen, dans une résolution adoptée mercredi soir (07.07) à une large majorité (584 voix pour, 73 contre et 33 abstentions). Autre demande : la nécessité que le Conseil de l'UE décide à la majorité qualifiée, a insisté en tribune mardi (06.07), David McAllister, président de la commission Affaires étrangères.

Ukraine. détournement de fonds. L'ancien premier ministre Sergej Arbuzov, l'ancien procureur général Viktor Pshonka et son fils Artem Pshonka, par ailleurs chef adjoint du groupe du Parti des régions à la Diète ukrainienne, ont obtenu (à nouveau) l'annulation des mesures restrictives qui les frappent (gel des avoirs) pour la période 2020-2021, du tribunal de l'UE, dans trois arrêts rendus mercredi (07.07). Motif : absence de « respect des droits de la défense et du droit à une protection juridictionnelle effective ». Article à suivre (arrêts T-267/20, T-268/20, T-269/20)

Irak. La société publique des Eaux et des Égouts a été retirée de la liste noire de l'UE mardi (06.07). Une suite de la décision du comité des sanctions des Nations unies prise le 30 juin. (Règlement)

Diplomatie UE

Nucléaire iranien. Enrichissement à 20%. L’Iran compte « produire de l’uranium, métal avec un taux d’enrichissement de 20% », a confirmé le représentant de l’Iran à Vienne, Kazem Gharibabadi, mercredi (07.07), indiquant avoir informé l'AIEA, il y a neuf jours. Cela amènera l'Iran parmi « pays pionniers dans la technologie nucléaire et améliorent considérablement la qualité et la quantité des produits radiopharmaceutiques » relate l'agence officielle Irna.

... Confirmation sur le JCPOA. « Le changement du gouvernement n’aboutit pas à un changement dans la position de l’Iran à l’égard du JCPOA. Si nous arrivons à un accord, le gouvernement du président Raïssi restera également fidèle à cet accord », a déclaré le porte-parole du ministère iranien de Affaires étrangères, Saeid Khatibzadeh, selon l'agence Irna.

... et inquiétudes des E3. Les ministres des Affaires étrangères de la France, de l’Allemagne et du Royaume-Uni, ont fait part de leur « grande préoccupation » devant cette escalade. « Ceci constitue une violation grave par l’Iran de ses engagements au titre du Plan d’Action Global Commun (JCPoA). L’Iran n’a [en effet] aucun besoin civil crédible de poursuivre des activités de production ou de R&D sur l’uranium métal, qui constituent une étape clé du développement d’une arme nucléaire. » (déclaration)

... La négociation vue côté US. L'état des lieux reste mitigé à Washington sur les avancées pour le retour à un accord sur le nucléaire iranien totalement effectif. Les Américains font le point avant un septième round de négociation, au sein de la commission mixte. Lire article B2 

Zones de crises

Éthiopie. Le siège du Tigré. Depuis le cessez-le feu décrété de façon unilatérale par le Tigré, la situation empire. « La région est de nouveau coupée du monde, les infrastructures endommagées, internet interrompu, les télécommunications essentielles pour les humanitaires ont été confisquées, les humanitaires ne peuvent pas pénétrer au Tigré, ce n’est pas un cessez-le-feu mais un siège et la famine est utilisée comme une arme de guerre », dépeint le commissaire européen Janez Lenarcic devant le Parlement européen, mardi (06.07). Le conflit dans la région du Tigré sera à l'ordre du jour du Conseil des Affaires étrangères lundi (12.06)

Biélorussie

Prison. La condamnation de Viktor Babariko, à 14 ans de prison, « au seul motif » d'avoir tenté d'exercer son droit politique en se portant candidat aux élections présidentielles d'août 2020 s'ajoute aux verdicts « injustes et arbitraires » rendus par les tribunaux biélorusses ces derniers mois. (communiqué)

Partenariat oriental bis. En visite en Lituanie, le président du Conseil européen, Charles Michel, a rencontré la chef de l'opposition Svetlana Tikhanovskaya. Selon un de ses proches, il a réaffirmé l'intention européenne de « veiller à ce que les citoyens biélorusses continuent de bénéficier des opportunités offertes par le partenariat oriental » et a « condamné la poursuite des persécutions injustes » contre l'opposition, la société civile et les médias.

Expulsion. L'ambassadeur de Lituanie à Minsk et le consul général à Hrodna ont reçu l’ordre des autorités biélorusses de quitter le pays avant le 11 juillet. Il est pourtant « essentiel de maintenir ouverts les canaux de communication diplomatiques en période de difficultés », se désole le service diplomatique européen mercredi (07.07). Le régime Loukachenko « s’isole davantage ». Après avoir déjà réduit les représentations diplomatiques européennes depuis plusieurs mois. (communiqué)

Voisinage

Balkans. Processus de Berlin. « La réconciliation, c’est-à-dire assimiler ce qui s’est passé et tout faire pour que la jeune génération puisse y vivre bien et en paix, reste une nécessité », a rappelé Angela Merkel, la chancelière allemande, au second sommet de Berlin sur les Balkans, tenu par vidéoconférence, lundi (05.07). La question des échanges entre jeunes comme la recherche des personnes disparues sont des points clés dans cette voie. Il faut « intensifier les travaux pour localiser et/ou identifier les cas restants, faciliter les échanges d'informations sur les tombes et les fouilles potentielles, et mettre fin à l'incertitude pour les membres survivants de la famille » indiquent les conclusions

... et la voie de la coopération. La coopération régionale et la création d'un marché commun entre les six pays des Balkans est le plus sûr moyen de stabiliser et préparer ces pays à l'adhésion, ont réaffirmé ensemble les participants (les leaders des six pays des Balkans et leurs homologues de plusieurs États de l'UE : Allemagne, Autriche, France, Italie, Pologne, Croatie et Slovénie, + Royaume-Uni). La Commission européenne, qui participait à la conférence a promis des investissements à hauteur de 500 millions € en 2021, dans le cadre de l'instrument d'aide de pré-adhésion (IAP II). (conclusions + communiqué sommet + communiqué Commission)

Moldavie. Observation électorale. Une délégation de six députés européens se rend en Moldavie pour observer le scrutin législatif dimanche (11.07), dans la capitale Chișinău et dans d'autres villes situées dans tout le pays. Au programme : visites de bureaux de vote, assister au déroulement du scrutin, à l'ouverture des urnes et au décompte des voix. Le président de la commission AFET (affaires étrangères) du Parlement européen, David McAllister (PPE/CDU), conduira la délégation. (communiqué)

POUVOIRS

Êtat de droit. Hongrie. Si Budapest « ne corrige pas le tir » sur la loi de protection de l'enfance, adoptée en juin, mettant l’homosexualité sur le même plan que la pédophilie, la Commission européenne « fera usage des pouvoirs conférés comme gardienne des traités » a assuré la présidente Ursula von der Leyen aux députés, réunis dans l’hémicycle européen, mardi (06.07). « 40 procédures d’infraction liées à la protection de l’État de droit et des valeurs européennes » ont été lancées depuis le début de son mandat. « Si nécessaire, d’autres suivront », a-t-elle menacé.

États membres

Suède. Gouvernement. Stefan Löfven a été reconduit mercredi (07.07), comme Premier ministre. Coalition très fragile, réduite aux sociaux-démocates et des Verts. Les partis du centre ont quitté le gouvernement. Le vote au Parlement révèle cette fragilité. Il a obtenu seulement 116 voix de confiance. Mais les votes de défiance n'ont réussi à obtenir que 173 voix, juste deux voix au-dessous de la barre des 175 pour le démettre. Il y a 60 abstentions.

Bulgarie. Élections. À quelques jours du scrutin, dimanche (11.07), pour les législatives anticipées, le TISP (Il y a un tel peuple) de Slavi Trifonov, parti populiste pro-européen, devance d'une courte tête la droite du GERB-UDF (PPE) Boiko Borissov (20,8% contre 20,6 %) dans un dernier sondage du CAM, relate l'agence Sofia News. La coalition de gauche formée autour du parti socialiste bulgare (BSP) atteint 15,5 %, la Bulgarie démocratique (qui regroupe Oui Bulgarie, Démocrates et Verts) 12,3 %, le Mouvement pour les droits et les libertés (MDL/Renew) de la minorité turque 11,4 %, et 'Debout ! Mafia dehors !' 4,7 %. La coalition nationaliste des Patriotes bulgares (regroupant VMRO, Volya, NFSB) ne font que 3,3 % et les nationalistes de Vazrazhdane (Renaissance) 2,4 %, au-dessous de la barre des 4% pour avoir des députés.

Allemagne. Sondage. Les Chrétiens-Démocrates de la CDU-CSU caracolent en tête des sondages, avec 30% des voix, pour les élections législatives de septembre. L'écart se resserre entre les deux partis potentiels de gouvernement : les Verts (19%) et les Sociaux-Démocrates du SPD (15%). Suivent dans un mouchoir de poche : les libéraux du FDP (11%) et les nationalistes de l'AFD (10%) et un peu plus loin Die Linke (7%)/ (sondage effectué entre les22 et 28 juin 2021, sur un échantillon de 2505 personnes).

People

(EMA)

France. Le général de division Pierre Schill est nommé chef d'état-major de l'armée de Terre. Issu des troupes de marine (3e RIMA et 2e RIMA), il a été engagé sur plusieurs terrains de crises : Tchad, Somalie, Sarajevo, Albanie, Centrafrique dans les années 1990, et en Côte d’Ivoire (2004). Auditeur de la 64e session nationale de l'IHEDN (2011-2012), il est nommé ensuite adjoint au chef de l’état-major particulier du Président de la République de 2012 à 2017 (sous François Hollande), puis commandant de la 9e BIMA (brigade d'infanterie de marine) et est depuis 2019 chef de la division « Emploi des forces » à l’état-major des armées (EMA). Prise de poste prévue au 22 juillet. Il remplace le général Burkhard, nommé chef d'état-major des armées. (CV)

Coordinateur anti-terroristes. Un livre d'amis (Liber Amicorum) salue le départ en retraite (prévu en août) de Gilles de Kerchove, après 14 ans passés au poste de coordinateur pour la lutte contre le terrorisme. Il interviendra ce jeudi (08.07) lors d'un colloque (08.07) sur « 20 ans après le 11 septembre ». Son départ est prévu formellement le 30 août. Le processus de désignation de son remplaçant est « en cours » indique à B2 une source européenne.

Job

ASD. L’Association européenne des industries aérospatiales et de défense recherche un(e) responsable de la sécurité, pour suivre les domaines de dimension industrielle et technologique des politiques de sécurité de l'UE, et des synergies entre la sécurité et la défense. Prise de fonction : septembre 2021. Plus de détails ici 

À lire

Solidarité et dissuasion en Méditerranée orientale, une analyse de la question délicate de la défense collective entre les États membres de l'UE vis-à-vis de la Turquie. Étude de Elie Perot, juin 2021 pour la Fondation pour la recherche stratégique (FRS), 38 pages.

(Emmanuelle Stroesser, avec AP, AF st. et NGV)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.