Ukraine. La décision de la Cour constitutionnelle sur la corruption critiquée par les Européens

(B2) La décision de la Cour constitutionnelle d’invalider des mesures anticorruption « remet en question un certain nombre d’engagements internationaux que l’Ukraine a pris vis-à-vis de ses partenaires internationaux, dont l’Union européenne » dénonce le service diplomatique européen dans un

Retour sur la frappe US sur Soleimani en Irak. Les Européens entre soutien et condamnation. Une fragmentation bien réelle

(B2) L’exécution du général iranien Qassem Soleimani (ou Qassim Suleimani), par une frappe aérienne américaine, dans la nuit du 2 au 3  janvier sur le territoire irakien, n’est pas un acte anodin. La plupart des capitales européennes réagissent. Les positions

Venezuela. L’Union européenne dénonce ‘l’élection de Luis Parra’ et annonce de nouvelles sanctions

(B2) L’Union européenne a réagi avec vigueur, jeudi (9 janvier), à l’irruption de Luis Parra à la tête de l’assemblée nationale vénézuélienne le 5 janvier « Cette ‘élection’ n’est pas légitime car elle n’a pas respecté les procédures légales ni

Les 28 condamnent fermement la répression violente du gouvernement iranien. Avec un retard très politique…

(B2) L’Union européenne condamne « clairement, la répression qui a lieu en Iran dans des proportions préoccupantes et inacceptables », a souligné Josep Borrell, lors de sa visite à Paris, mardi (10 décembre), rappelant sa déclaration publiée, dimanche (8 décembre),

Venezuela. Face à l’urgence humanitaire, il est temps de négocier répètent les Européens

(B2) Dans une déclaration de la Haute représentante publiée au nom de l’Union européenne (*), les Européens expriment leur « grave préoccupation devant la détérioration de la situation politique et humanitaire au Venezuela » Alors que le bras de fer

(crédit : Kremlin - 2016) - Archives B2

Cinq ans après l’annexion de la Crimée, les Européens rappellent la Russie à l’ordre

(B2) La Haute représentante de l’UE profite de l’anniversaire des cinq ans pour condamner à nouveau « l’annexion illégale » de la Crimée et de Sébastopol « par la Fédération de Russie » Dans sa déclaration publiée dimanche (17 mars),

Venezuela. L’Union européenne appelle au calme, abandonne son soutien exprès à Guaido et condamne toute intervention militaire (V2)

(B2) L’Union européenne a réussi à définir une position commune sur le Venezuela, autour de certains mots clés : la condamnation du régime Maduro dans son recours à la force, l’appel à laisser passer l’aide humanitaire, et la recherche d’une

Venezuela. Certains Européens veulent reconnaitre Guaido dans les 8 jours. D’autres trainent

(B2) Accorder les positions sur le Venezuela n’est pas aussi facile qu’il n’y parait entre Européens. Espagnols, Français et Allemands ont un peu tordu le bras à leurs collègues ce samedi pour durcir la position Un ultimatum de huit jours