[Entretien] Boussole stratégique : 2 ans de travail, 48 heures de rush. Mais le vrai travail commence maintenant. Il faut être capable d’agir seuls (Josep Borrell)

(B2) La Boussole stratégique a été adoptée lundi (21 mars), selon le calendrier prévu. Au terme d’un parcours chaotique. Mais, c’est maintenant que le travail commence réellement, selon le Haut représentant de l’Union européenne pour les affaires étrangères et la politique de sécurité commune. Retour avec Josep Borrell sur ces

Russie-Ukraine. De singulières nuances entre Européens et Américains. Une unité, sur deux tons

(B2) Derrière les portes fermées, dès qu’on aborde l’appréciation de la situation ou les modes d’action, notamment en matière d’équipement militaire, les différences ressurgissent entre Européens et Américains. L’alarmisme exagéré outre-Atlantique n’est pas partagé sur le continent. C’est le principal constat qu’on peut faire à l’issue du Conseil des Affaires

Boussole stratégique. Pas de consensus sur la force de réaction rapide. Mais des avancées sur la déclaration UE-OTAN

(B2) La force de réaction rapide est un point clé, hautement symbolique et concret de la boussole stratégique. En filigrane, il pose la question de la relation avec l’OTAN. Un premier pas semble avoir été justement acquis à Brest, après la discussion entre ministres des Affaires étrangères et de la Défense, sur la

Les Européens restent au Mali… pour l’instant. Mais la légitimité de l’engagement est clairement posée

(B2 à Brest) La poursuite de l’engagement militaire européen, mais, surtout français, au Mali est aujourd’hui difficile. Les sanctions de la CEDEAO contre la junte militaire et la présence des privés russes de Wagner compliquent la donne. La question n’est plus de savoir s’il faut partir, mais quand, comment et

Carnet spécial – Ce qu’il faut retenir du Conseil des Affaires étrangères (15 novembre 2021)

(B2) Entre Biélorussie, Balkans et partenariat oriental… l’agenda des ministres des Affaires étrangères de l’UE, lors de leur réunion lundi (15 novembre) était très tourné vers l’Est.  Ukraine. Soutien réitéré à son intégrité territoriale La journée a commencé par un petit déjeuner informel avec le ministre ukrainien des Affaires étrangères,

Il faut être prêt à agir. L’Europe ne peut plus compter sur son seul soft power (Josep Borrell)

(B2) Pour le Haut représentant de l’UE, Josep Borrell, il faut changer de paradigme. Le monde nouveau, auquel l’Europe fait face, impose de trouver de nouveaux moyens et voies d’action. Entretien. Ce texte sur la table, c’est un document de stratégie de plus, du ‘blabla’, de l’eau tiède ? —

UE-Afrique. Les Européens revendiquent (en douceur) l’étendue de leur influence

(B2) La ministérielle Union européenne-Union africaine, mardi (26 octobre), au Rwanda, a permis aux Européens et Africains d’affirmer que les « problèmes des Africains, doivent être résolus par les Africains ». Le vieux continent ne reste que pour les épauler, au mieux, mais pas les remplacer Ce qui importe : la

Les Européens face à la situation au Tigré. Des sanctions en préparation

(B2, à Luxembourg) En Éthiopie, la situation est de plus en plus critique. Les Européens préparent leur riposte Ce sujet a fait l’objet d’un déjeuner de travail entre ministres seuls lors du Conseil des Affaires étrangères ce lundi (18 octobre) à Luxembourg. Signe de la volonté d’avoir une discussion informelle

L’Europe prête à parler aux Taliban pour gérer l’urgence. Mais pose ses conditions

(B2) Les Taliban « ont gagné la guerre ». Il faudra donc leur parler, concède le Haut représentant de l’Union, mardi 17 août. Réunis en urgence pour analyser la situation en Afghanistan, les ministres des Affaires étrangères ont joué la carte de la coordination, pour évacuer leurs ressortissants, mais aussi

Janša provoque un incident diplomatique avec l’Iran. Borrell le recadre sévèrement. Vous ne représentez pas l’UE

(B2) C’est une véritable leçon de choses diplomatique qu’a donné le Haut représentant de l’UE, lundi (12 juillet). Il a ainsi nié toute qualité de représenter l’Union européenne au plan international au premier ministre slovène, Janez Janša, qui ne représente que lui-même et la Slovénie Le sujet n’a pas été

Les ministres tentent d’avoir un message uni sur le conflit entre Israël et Palestine. Huit principes édictés à 26. Un État s’oppose

(B2) Une vidéoconférence informelle extraordinaire des ministres des Affaires étrangères a été organisée mardi (18 mai) pour discuter des récents développements au Proche-Orient Le sujet du processus de paix au Moyen-Orient n’avait plus vraiment été traité depuis des mois par les ministres. Ceux-ci étant à la fois accaparés par d’autres

Les Européens appellent au calme à Jérusalem et demandent aux Palestiniens d’organiser des élections

(B2) La récente vague de violences à Jérusalem inquiète « profondément » les Européens. Avec plus de 300 blessés lors d’affrontements entre palestiniens et police israélienne autour et dans le Mont du temple à Jérusalem ce lundi (10 mai), le Haut représentant de l’Union appelle au calme Respecter pleinement le statu

Les frontières des Balkans sous le feu des non-papers fantômes [enquête]

(B2) La question des frontières dans les Balkans vient de ressurgir à travers la publication de deux non-papers. L’un attribué au premier ministre slovène Janez Janša, l’autre attribué à une ‘initiative franco-allemande’. Aussitôt publiés, aussitôt démentis. Des ballons d’essais ou des fake-news. B2 essaie d’y voir plus clair en ayant

Le conflit en Éthiopie continue. Les Européens appellent au dialogue (Borrell-Haavisto)

(B2) Malgré tous les efforts européens, le conflit entre l’Éthiopie et sa province du Tigré ne semble pas prêt de s’arrêter. Les ministres l’ont compris en entendant le rapport du ministre finlandais des Affaires étrangères. La pression doit continuer Pekka Haavisto a été désigné par le Haut représentant de l’Union

Les USA pourront participer pleinement aux initiatives européennes de défense. Blinken réussit là où Pompeo avait échoué

(B2) Venu à Bruxelles pour une opération ‘réconciliation’ avec les Européens, à l’OTAN et en bilatéral, ces mardi et mercredi (23-24.03), le Secrétaire d’Etat US Antony Blinken ne repart pas les mains vides. Il a obtenu un accord de principe ouvrant la porte à une participation américaine, la plus large

Russie. Les ministres donnent le feu vert à des sanctions ‘calibrées’ dans le cas Navalny

(B2) Pour la première fois, le dispositif ‘Magnitski’ va être utilisé. Au terme d’une discussion approfondie, les ministres des Affaires étrangères ont lancé le processus ce lundi (22.02). Les Européens n’ont pas assez de mots durs sur la relation avec la Russie Cette mesure était plutôt attendue dans ses tenants

Les pistes (pas si nouvelles) pour défendre le multilatéralisme et s’y faire une plus grande place

(B2) Avec le retour des USA dans les organisations internationales, la Commission européenne fait le point sur ses « attentes et ambitions » pour un multilatéralisme fondé sur des règles. Dans une communication publiée ce mercredi (17.02), elle dresse une liste des options des actions possibles. Sans grande originalité La

Navalny : un cas d’école pour la liste Magnitski à l’Européenne ? Mais pas suffisant pour bloquer le gaz russe

(B2) la mise en prison de l’opposant politique russe pourrait justifier la mise en branle du nouveau régime visant à sanctionner les violations des droits de l’Homme mis en place en décembre. Pour le gaz ce sera plus compliqué. France et Allemagne s’y opposent et veulent garder une porte ouverte

La Turquie lance l’opération ‘séduction’. Les Européens ouverts mais prudents (v2)

(B2) Finies les provocations et insultes. En visite de pacification à Bruxelles, le ministre turc des Affaires étrangères Mevlüt Çavuşoğlu est apparu tout miel. Dans les faits, un échange ‘cordial mais franc’ selon les responsables européens Durant sa visite de deux jours, jeudi et vendredi (21-22 janvier), le ministre turc

Dix milliards promis à l’Afghanistan pour les quatre années à venir. Mais pas sans conditions

(B2) C’est le total des promesses de la communauté internationale, à l’issue de la conférence des donateurs, organisée à Genève les 23 et 24 novembre. Mais ces promesses ne sont pas sans conditions Les ministres des Affaires étrangères de l’Union européenne avaient préparé leur position, lors de leur réunion du