Carnet (12.06.2020). Confidentiels. Défense. Diplomatie UE. Crises. Droits de l’Homme. Voisinage. Sécurité. Pouvoirs

(B2) L’approche du Conseil européen, la semaine prochaine, où il sera question du prochain cadre financier pluriannuel, accentue le jeu de rôles des uns et des autres pour peser en faveur des futurs arbitrages. Chacun affute les arguments pour ce qui devrait être, cette fois, la dernière ligne droite. Et la mobilité

Les anciens et actuels représentants spéciaux actuels de l’UE. Le who’s who et la liste

(B2) Parmi les actuels représentants spéciaux de l’UE, on trouve sept postes à visée géographique et un à compétence thématique. Deux sont à double chapeau, c’est-à-dire qu’ils sont également ambassadeurs de l’UE et chefs de la délégation de l’UE dans le pays concerné (Bosnie-Herzégovine, Kosovo). Le plus ancien en poste

Alexander Rondos (Crédit : EUNAVFOR Atalanta / Archives B2)

Dans la Corne de l’Afrique, l’UE ne peut pas être qu’un distributeur de billets. Le cri d’alarme de Alexander Rondos

(B2) Le représentant spécial de l’Union européenne, Alexander Rondos, a appelé à la vigilance ce mercredi 30 août. Face aux « influences exogènes » et leurs conséquences, l’Union européenne doit repenser son rôle dans la région et s’assure que sa présence « bienveillante » ne mènent pas les pays à la

Soudan du Sud. Des solutions humanitaires et politiques face à la crise

(BRUXELLES2) « Il doit y avoir une pression constante de la communauté internationale et des pays voisins sur le Soudan du Sud ». C’est le sentiment d’Alexander Rondos, le Représentant spécial de l’Union européenne pour la Corne de l’Afrique et le Soudan du Sud. Accompagné de Jean-Louis De Brouwer, directeur des opérations de la

Mogadiscio vibre. Attention à l’Erythrée (Alex Rondos)

(BRUXELLES2) Pour Alexander Rondos, représentant spécial de l’Union européenne pour la Corne de l’Afrique, si la situation en Somalie est encourageante — Mogadiscio “vibre” – il faut prêter davantage attention à l’Erythrée, pays fermé, qui peut se révéler un facteur de déstabilisation demain. Planchant devant la sous-commission Sécurité et Défense