Carnet (14.12.2020). Confidentiels. Défense. Opérations. Doctrine nationale. Équipements. Sanctions (RD Congo). Diplomatie UE. Crises. Voisinage. Sécurité. Pouvoirs. Brexit. Agenda

(B2) La présidence allemande de l’UE continue de travailler, à vitesse accélérée pour obtenir un maximum d’accords sur les différents textes en cours d’élaboration, notamment ceux permettant la mise en place du futur cadre budgétaire  © Confidentiels © Turquie. Plusieurs

Carnet (16.11.2020). Confidentiels. Défense. Sanctions. Diplomatie UE. Crises. Terrorisme. Pouvoirs. People

(B2) Vu l’intensité de la répression en Biélorussie, les Européens envisagent d’alourdir encore le dispositif de sanctions frappant des responsables du gouvernement d’A. Loukachenko  © Confidentiels © À l’agenda du COPS. Les ambassadeurs du comité politique et de sécurité se

Cybersécurité. Feu vert de Bruxelles à l’entreprise commune entre Raytheon et Aramco au Moyen-Orient

(B2) La Commission européenne a approuvé, ce lundi (13 juillet), la création d’une entreprise commune entre l’industriel américain de défense Raytheon et le pétrolier saoudien Aramco, dédiée à la cybersécurité Pas de problème de concurrence L’exécutif européen, au terme de

Jean-Claude Juncker (Commission européenne), François Hollande et Angela Merkel - en arrière plan Emmanuel Macron, alors ministre de l'Économie (crédit : Commission européenne)

Le patron high tech Thierry Breton désigné par la France pour occuper le poste de commissaire au Marché intérieur (v2)

(B2) C’est finalement un chef d’entreprise, ancien ministre de l’Économie de Jacques Chirac, qui a été choisi par l’Élysée pour occuper le poste de commissaire européen en charge du Marché intérieur, du Numérique et de l’Industrie et de la Défense.

V. Peftiev (crédit : Charte 97)

Un oligarque biélorusse obtient gain de cause devant le Tribunal. Décision symbolique avec effet retard ?

(BRUXELLES2) Le jugement prononcé par le Tribunal de l’UE, le 9 décembre 2014, même s’il n’a pas d’effet pratique direct, devra être regardé avec attention par les autorités européennes. Car il détruit nombre d’arguments dont pourraient tirer profit d’autres personnes

Carnet (17.09.2014). Conseil Affaires étrangères. Banque centrale d’Iran. Sanctions Zimbabwe. Mini-Session. Formation EEATTC. Ravitailleurs Grèce Inde.

(B2) Départ de plusieurs ministres des Affaires étrangères • La Banque centrale d’Iran fixée sur son sort jeudi • Nouveau round de discussions avec l’Iran à New-York • Demande en indemnisation d’un « interdit » du Zimbabwe • Mini session parlementaire d’octobre annulée

L’UE précise ses lignes directrices « sanctions »

(BRUXELLES2) Le développement des sanctions prises par l’Union européenne à l’encontre d’entités publiques, d’entreprises ou d’autres personnes morales oblige à mieux définir la sphère des organismes sanctionnés. Le Conseil des ministres a ainsi entériné, le 13 mai dernier, une modification

Des généraux pris la main dans le sac dans la tourmente du lobbying

(BRUXELLES2) Le ministère britannique de la Défense est embarrassé par une nouvelle affaire, qui concerne plusieurs de ses hauts gradés et leur proximité avec le milieu des entreprises d’armement. Ceux-ci sont, en effet, accusés d’avoir participé à des campagnes de