Carnet (11.11.2020). Confidentiels. Défense. Diplomatie UE. Crises. Sécurité. Pouvoirs. People

(B2) La Russie a effectué une manœuvre dont elle seule a le secret. Elle a laissé, sur le côté, ses partenaires américain et français, pour négocier un cessez-le-feu au Haut-Karabakh entre les frères ennemis du Caucase avec son adversaire-partenaire turc.

Pour la Bulgarie, le partenariat stratégique c’est avec Washington et Lockheed Martin. La PESCO et les Européens un détail ?

(B2) Pour sa défense, la Bulgarie réfléchit, agit et… achète américain. La visite à Washington durant plusieurs jours du ministre de la Défense Krassimir Karakatchanov l’atteste, les récentes décisions d’achat le prouvent. L’engagement dans la coopération structurée permanente semble lointain

Carnet (26.06.2020). Confidentiels. Défense. Diplomatie UE. Crises. Pouvoirs. People

(B2) À quelques jours du 1er juillet, date annoncée par le gouvernement Netanyahou-Gantz pour amorcer l’annexion d’une partie de territoires de Cisjordanie par Israël, les Européens restent bien silencieux comme incapables de fixer une mesure précise  © Confidentiels © A

Les États-Unis ne veulent pas voir les militaires US impliqués dans les enquêtes de la CPI

(B2) Face à l’ouverture d’une enquête par la Cour pénale internationale pour crimes commis par des militaires américains en Afghanistan, Washington menace. Des sanctions pourront être prononcées contre les personnes impliquées dans l’enquête. Une nouvelle entaille au multilatéralisme prôné par

Pas touche à mon budget. Les partisans de la défense montent au créneau en Europe et aux USA

(B2) Les besoins importants nécessités pour pallier la crise du coronavirus, que ce soit en termes sanitaires ou économiques pourraient peser sur la défense demain. C’est une crainte sérieuse Outre-Atlantique mais aussi en Europe Alerte rouge aux États-Unis Aux États-Unis,

Carnet spécial (17.02.2020). Conférence de la sécurité de Munich (Occident vs Russie. Europe dans le monde. Moyen-Orient. Iran. Chine. Arctique. Pacifique)

(B2) La Conférence de la sécurité de Munich est devenu au fil des ans, le rendez-vous incontournable des politiques internationaux pour discuter des défis internationaux de sécurité. L’édition 2020 n’y a pas failli, avec plus de 140 chefs d’État et

(Ministérielle Défense) Accord avec les Taliban : l’OTAN reste suspendue aux progrès américains

(B2) Retrait ou pas retrait d’Afghanistan. Le sujet est un peu tabou à l’Alliance atlantique. La discussion lors de la ministérielle défense des 12 et 13 février l’a prouvé. L’avenir de la mission Resolute Support est en pointillé. Les Alliés

Discussion franche et ouverte à l’OTAN sur la Turquie sans solution. La blessure entre alliés demeure (v2)

(B2 au QG de l’OTAN) Les résultats de l’offensive turque en Syrie sur l’OTAN marquent l’Alliance profondément et laisseront sans doute de vilaines cicatrices. Réunis à Bruxelles, jeudi et vendredi (24 et 25 octobre), les ministres de la Défense des

Mark Esper lors de sa conférence avec le German Marshall Fund le 24 octobre (Aurélie Pugnet)

Européens regardez-bien ! La menace vient de l’extrême Est, la Chine, pas du Sud (Mark Esper)

(B2) Pour Mark Esper, il faut avoir une vision stratégique, il faut regarder vers la Russie, mais pas seulement. L’Est pour les USA, c’est  la Chine. C’est le conseil qu’il donne aux Européens. Un propos qui prend toute sa valeur,

Le ministre de la Défense visé nommément par les sanctions américaines - ici en réunion (crédit : MOD Turquie)

Les USA mettent à l’index le ministère de la Défense turc. Les Alliés de l’OTAN mis en demeure de prendre des sanctions plus dures

(B2) Les Américains ont totalement tourné casaque. Après l’autorisation donnée il y a une semaine par le président Donald Trump à l’offensive turque en Syrie, Washington condamne désormais en termes très durs cette offensive, qualifiée « d’invasion », et prend

Mark Esper, pendant la réunion ministérielle (Crédit : US Defence)

Golfe Persique. Les États-Unis demandent l’aide de leurs alliés de l’OTAN

(B2 – au siège de l’Alliance atlantique) Pour sa première visite à Bruxelles, à l’OTAN, le nouveau ministre de la Défense Mark Esper a tenté jeudi (27 juin) de calmer les inquiétudes causées par les déclarations du président Donald Trump,