La mission civile État de droit en Géorgie « EUJUST Thémis » (juillet 2004 – juillet 2005)

(B2) Déclenchée sur initiative lituanienne, cette mission entend soutenir le processus de transition démocratique en cours en Géorgie. La révolution « des roses » de 2003 a, en effet, conduit au départ du dirigeant historique de l’ex-république soviétique, Edouard Chevardnadze et son remplacement début 2004 par le leader de l’opposition réformiste Mikheil

La mission de soutien à la police macédonienne EUPOL Proxima et EUPAT Fyrom (décembre 2003 – juin 2006)

(B2) Prenant le relais de l’opération militaire Concordia, dans le cadre de la mise en œuvre des accords d’Ohrid conclus en août 2001, la mission EUPOL Proxima vise à la stabilisation de la situation, à la consolidation de l’État de droit par le développement d’une police professionnelle aux normes européennes,

L’opération militaire de stabilisation au Congo « EUFOR RD Congo » (juin 2006 – novembre 2006) – Fiche

(B2) En 2005, après de violentes émeutes attisées par la rédaction d’une Constitution et la préparation des élections[1], les Nations unies demandent l’assistance européenne pour renforcer la mission de l’ONU pour la stabilisation au Congo (MONUC) durant la période électorale. Après avoir hésité sur l’utilisation, ou non, d’un battlegroup, les Européens

A coté de l'opération Sophia (EUNAVFOR Med), les Européens réfléchissent à une nouvelle mission pour stabiliser la Libye - La Haute représentante à bord du Cavour

Les Européens envisagent une mission de soutien à la police et la justice libyenne (Maj)

(B2) Les ministres des Affaires étrangères et de la Défense de l’UE, réunis lundi (18 avril) à Luxembourg, devraient donner « une première orientation » pour les futures actions menées au titre de la PSDC, afin de stabiliser le pays et « consolider le pouvoir » et l’arrivée à Tripoli

Vers la transformation du contrat de l’entrepôt des missions PSDC

(B2) La gestion de l’entrepôt (warehouse) pour les missions de la PSDC devra évoluer. C’est le sentiment des ambassadeurs du COPS. Un papier de réflexion avait été préparé par le Service diplomatique européen (SEAE) proposant plusieurs options : 1. reconduction du contrat dans les mêmes termes. 2. transformation du contrat,

Les options d’une mission PSDC en Centrafrique (selon la France)

(BRUXELLES2) Sur la Rép. Centrafricaine, les propos de François Hollande au Conseil européen de Bruxelles ont, particulièrement, été confus. Malgré deux bonnes heures d’explication devant la presse, le 19 puis le 20 décembre, il était difficile de tracer clairement ce que le président français attendait des Européens et quelles options