JCPOA. La négociation va-t-elle reprendre ? Téhéran souffle le chaud et le froid

(B2) Les diplomates s’activent tous azimuts pour relancer l’accord sur le nucléaire iranien. L’Iran renoue avec l’AIEA et promet de revenir à la table des négociations… mais continue l’enrichissement d’uranium Les négociations pour revitaliser le JCPOA — torpillé par le

Carnet (06.01.2021). Confidentiels. Défense. Sanctions. Diplomatie UE. Crises. Droits de l’Homme. Voisinage. Pouvoirs. Brexit. États membres. People

(B2) L’équipe de B2 vous souhaite une heureuse année et vous adresse ses meilleurs voeux. Nous profitons de cette nouvelle année pour tester une nouvelle périodicité du carnet, à savoir les mardi, jeudi et samedi (week-end), pour mieux s’adapter à

Iran. Plus de limite pour l’enrichissement nucléaire. Le JCPOA ne tient plus qu’à un fil. Zarif invité à Bruxelles (v2)

(B2) L’Iran a annoncé dimanche (5 janvier) sa décision de « supprimer la limite du nombre de centrifugeuses ». Cinquième et dernière étape de « son plan de réduction de ses engagements internationaux », pris au titre du plan global

Téhéran enrichit, les Européens regrettent, l’accord sur le nucléaire iranien vacille

(B2) Le gouvernement de la république islamique d’Iran l’avait prévenu. Si les sanctions économiques perduraient, il enclencherait une nouvelle phase de production d’uranium enrichi. C’est désormais chose faite. L’Iran a annoncé ce lundi (4 novembre) vouloir passer à une production

L’appel du 14 juillet des Européens aux Iraniens : faites une pause dans l’escalade !

(B2) Dans une déclaration commune publiée dimanche (14 juillet), les trois États européens parties prenantes de l’accord sur le nucléaire iranien (France, Allemagne, Royaume-Uni) lancent un ultime appel au gouvernement pour éviter un délitement de l’accord sur le nucléaire iranien

L’Iran dépasse le taux d’uranium enrichi prévu par l’accord JCPOA. S’il reste inférieur à 5% cela va encore…

(B2) L’Agence internationale pour l’énergie atomique (AIEA) a confirmé lundi (8 juillet) que l’Iran avait dépassé le taux de 3,67% d’uranium enrichi prévu par l’accord de juillet 2015 Une inquiétude importante Les Européens sont inquiets, voire très inquiets, et ne