OPEX, dépenses, entreprises. Les trois priorités du programme de défense du nouveau gouvernement tchèque

(B2) La nouvelle coalition ne compte pas chômer, en matière de défense. Plusieurs propositions législatives sont prévues pour moderniser l’armée, la rendre plus opérationnelle. Tout en soutenant l’industrie de défense à l’international. Intéressant quand on sait que la Tchéquie présidera

Russie-Ukraine. De singulières nuances entre Européens et Américains. Une unité, sur deux tons

(B2) Derrière les portes fermées, dès qu’on aborde l’appréciation de la situation ou les modes d’action, notamment en matière d’équipement militaire, les différences ressurgissent entre Européens et Américains. L’alarmisme exagéré outre-Atlantique n’est pas partagé sur le continent. C’est le principal

Les présences maritimes coordonnées fonctionnent. Il faut continuer ! (Amiral Pierre Vandier)

(B2) Poursuivre les coopérations internationales pour la sécurité maritime, entre golfe de Guinée et océan Indien. Et assurer les missions tout en préparant l’avenir. Le chef d’état-major de la Marine nationale française, l’amiral Pierre Vandier, détaille pour B2 les enjeux

Le budget des 27 pour la défense : ± 200 milliards d’euros. Mais des projets communs sous-financés. Les données EDA expliquées

(B2) Augmentation globale des dépenses de défense, mais baisse des dépenses pour les programmes en coopération. Investissements en hausse, mais dépenses de R&T constantes. Les chiffres 2020 de l’agence européenne de défense (EDA) présentent un bilan contrasté. Le document compile